26 juillet 2017 / 07:12 / dans 4 mois

STX France-L'Etat français prêt à faire jouer son droit de préemption

PARIS, 26 juillet (Reuters) - L‘Etat français exercera son droit de préemption sur la partie de STX France qu‘il ne détient pas si l‘Italie refuse sa proposition d‘un partage à 50-50 du capital des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a déclaré mercredi le ministre de l‘Economie et des Finances Bruno Le Maire.

“Les Italiens ont jusqu‘à jeudi pour se décider sur le sujet”, a-t-il dit sur franceinfo.

“Si jamais nos amis italiens nous disent ‘Cette proposition ne nous va pas’, l‘Etat français exercera son droit de préemption sur STX France pour que nous puissions rouvrir le dossier”, a indiqué le ministre.

Cela permettra de donner du temps “pour renégocier un nouveau pacte d‘actionnaires dans des conditions très sereines”, a-t-il ajouté, en évoquant un montant de “dizaines de millions d‘euros” nécessaire à l‘opération.

L‘Etat français détient une minorité de blocage d‘un tiers du capital de STX France et l‘italien Fincantieri a conclu cette année un accord de rachat de la majorité de son capital auprès de sa maison mère coréenne.

La partie italienne a refusé mercredi soir d‘envisager un accord à 50-50 et insisté pour que Fincantieri obtienne une légère majorité. (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below