26 juillet 2017 / 05:52 / il y a 23 jours

STMicro fait mieux que prévu au T2, optimiste pour le T3

PARIS, 26 juillet (Reuters) - STMicroelectronics se montre optimiste pour le troisième trimestre en cours à la faveur des commandes anticipées pour un nouveau programme présenté comme majeur après un deuxième trimestre supérieur à ses attentes.

Le deuxième fabricant européen de semi-conducteurs a annoncé en début d'année avoir décroché un nouveau contrat susceptible d'apporter un chiffre d'affaires substantiel au second semestre 2017. Le nom du client concerné n'a pas été divulgué mais des analystes ont évoqué la piste du géant américain Apple qui figure déjà parmi les principaux clients de STM.

"Sur la base des prises de commandes et de la visibilité sur notre nouveau programme clé, nous attendons au troisième trimestre une croissance du chiffre d'affaires d'environ 9,0% par rapport au deuxième trimestre 2017", explique le PDG Carlo Bozotti dans un communiqué de résultats publié mercredi, sans donner plus de précisions sur la nature du programme.

Le groupe table par ailleurs sur une nouvelle amélioration de sa marge brute à 39,0% au point médian, ce qui génèrera une "forte" amélioration du résultat d'exploitation et du résultat net en variation annuelle.

"Au total, nous estimons être en très bonne position pour atteindre les objectifs financiers à court terme pour le deuxième semestre 2017, tels qu’évoqués lors de notre Capital Markets Day au mois de mai", ajoute le dirigeant en faisant référence à la dernière journée investisseurs de la société.

A cette occasion, STM s'était dit déterminé à atteindre en deuxième partie d'année une marge opérationnelle de 10%, un objectif promis de longue date mais souvent différé jusqu'ici.

Au deuxième trimestre, le groupe, dont les puces sont utilisées dans des domaines aussi variés que les téléphones portables, l'automobile ou les objets connectés, a enregistré une hausse de 5,6% de son chiffre d'affaires par rapport au trimestre précédent à 1,92 milliard de dollars.

La marge brute s'est par ailleurs améliorée de 70 points de base pour atteindre 38,3%, donnant une marge d'exploitation de 9,6%.

Le groupe tablait sur une hausse de 5,0% de son chiffre d'affaires et sur une marge brute de 38,1% au point médian.

Le titre a clôturé mardi soir en hausse de 0,63% à 14,34 euros, donnant une capitalisation boursière de 13,06 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il a flambé de 33% sur fond d'amélioration des perspectives de la société après plusieurs années de restructuration.

Le communiqué :

bit.ly/1sOWFDL

Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below