20 juillet 2017 / 12:10 / il y a 5 mois

La BCE reste accommodante malgré une meilleure croissance

par Balazs Koranyi et Francesco Canepa

FRANCFORT, 20 juillet (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) n‘a pas touché à ses taux directeurs jeudi, comme on s‘y attendait, laissant même la porte ouverte à une augmentation des rachats d‘actifs si la conjoncture se dégradait.

Après avoir évoqué la perspective d‘un tour de vis le mois dernier, la BCE signale peut-être ainsi que tout changement n‘interviendra que lentement et progressivement, retirant à l‘économie son soutien monétaire sur une période de plusieurs années.

Mais dans la mesure où l‘économie de la zone euro est en croissance depuis 17 trimestres d‘affilée, une série inédite depuis la crise financière internationale, la BCE peut au moins envisager de mettre la pédale douce après avoir imprimé près de 2.000 milliards d‘euros pour relancer la croissance.

Pour ce qui est des taux, le taux de refinancement reste à 0,00%, le taux de facilité de dépôt à -0,40% et le taux de prêt marginal à 0,25%. Les rachats d‘actifs mensuels restent d‘un montant de 60 milliards d‘euros.

“Si les perspectives deviennent moins favorables ou si les conditions financières deviennent incompatibles avec tout nouveau progrès vers un ajustement régulier de la trajectoire d‘inflation, le Conseil des gouverneurs se tient prêt à augmenter le programme en taille et/ou en durée”, explique l‘institut d‘émission dans un communiqué.

Le président Mario Draghi donnera comme à l‘accoutumée une conférence de presse à 12h30 GMT pour expliquer la décision de l‘établissement.

On pense qu‘il laissera la porte ouverte à un ajustement de la politique monétaire dès septembre, sans être plus précis.

L‘euro a accentué sa baisse face au dollar et les rendements des obligations d‘Etat de la zone euro ont reflué, ceux du Bund allemand à 10 ans et de l‘OAT française de même échéance se retournant à la baisse.

Les annonces de la BCE ont eu peu d‘effet sur les indices boursiers européens et sur les contrats à terme des indices de Wall Street. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below