20 juillet 2017 / 08:29 / il y a 4 mois

BOURSE-Nordea rate le consensus au T2, le titre chute

STOCKHOLM, 20 juillet (Reuters) - La banque suédoise Nordea , a annoncé jeudi un bénéfice d‘exploitation au deuxième trimestre inférieur aux attentes, ce qui fait baisser le titre en Bourse de Stockholm.

Vers 08h30 GMT, l‘action de la première banque scandinave perd 5,42% à 104,60 couronnes, deuxième plus forte baisse de l‘indice des valeurs européennes Stoxx 600 qui prend 0,3% au même moment.

Le bénéfice d‘exploitation sur la période avril-juin s‘est établi à 1,01 milliard d‘euros, contre 1,22 milliard d‘euros il y a un an. Les analystes attendaient 1,07 milliard d‘euros selon le consensus Thomson Reuters.

Nordea avait dit plus tôt dans l‘année envisager de déménager son siège social de Suède en Danemark ou en Finlande en raison des redevances réglementaires élevées.

“Comme certains en Scandinavie étudient la possibilité de rejoindre l‘union bancaire européenne, nous aimerions attendre l‘évolution ces initiatives avant de prendre notre décision finale en septembre”, a déclaré Casper von Koskull, directeur général de l‘établissement suédois, dans un communiqué.

La Suède et le Danemark ont récemment annoncé réfléchir à rejoindre d‘union bancaire. Copenhague prendra sa décision en 2019, après le Brexit.

L‘union bancaire regroupe tous les pays de la zone euro, mais les pays européens qui n‘appartiennent pas au bloc des 19 peuvent également y adhérer.

Le bénéfice d‘exploitation, est de cinq points de pourcentage inférieur aux attentes des analystes, en raison de revenus d‘intérêts plus faibles et de coûts plus élevés que prévu

Le revenu net d‘intérêt au deuxième trimestre a légèrement augmenté à 1,18 milliard d‘euros, contre 1,17 milliard un an auparavant. Les analystes anticipaient 1,21 milliard d‘euros.

Le revenu net des commissions a atteint 850 millions d‘euros, contre 804 millions d‘euros au deuxième trimestre 2016. Il est légèrement inférieur aux 853 millions d‘euros prévus par le consensus.

Les pertes sur prêts ont baissé à 106 millions d‘euros, contre 127 millions d‘euros il y a un an. Les analystes prévoyaient des pertes de 128 millions d‘euros. (Johan Ahlander, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below