19 juillet 2017 / 19:53 / dans 2 mois

Londres doit payer avant de parler avenir avec l'UE-Le Maire

PARIS, 19 juillet (Reuters) - La Grande-Bretagne doit régler ce qu‘elle doit encore aux budgets communautaires avant toute discussion sur l‘avenir de ses relations avec l‘Union européenne, a déclaré mercredi le ministre français de l‘Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Auditionné par la commission des Affaires économiques de l‘Assemblée nationale, il a repris les propos adressés en son temps par Margaret Thatcher à l‘Union européenne quand elle dirigeait le gouvernement britannique : “We want our money back” (“Rendez-nous notre argent”).

“Le Royaume-Uni a un reste à payer au budget de l‘Union européenne de 100 milliards d‘euros. Le paiement par le Royaume Uni de son reste à payer à l‘Union européenne est un préalable non négociable à toute discussion sur l‘avenir de nos relations”, a dit le ministre.

“On peut toujours échanger sur le montant mais sur le fait que le Royaume-Uni doit payer ce qu‘il doit au budget de l‘Union européenne, ça c‘est un préalable non négociable au début des discussions”, a-t-il ajouté alors que Londres et Bruxelles viennent d‘entamer les négociations sur les conditions de leur divorce. (Yann Le Guernigou, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below