6 avril 2017 / 04:41 / dans 6 mois

LEAD 1-Trump envisage de lier son plan d'infrastructure à d'autres réformes-NYT

(Actualisé avec citations, précisions)

WASHINGTON, 6 avril (Reuters) - Donald Trump a annoncé mercredi qu‘il pourrait lier son plan d‘investissements de 1.000 milliards de dollars (929 milliards d‘euros) dans les infrastructures à la réforme de la santé ou du code fiscal pour s‘assurer du soutien des législateurs, particulièrement démocrates.

Dans une interview au New York Times, la président dit envisager d‘avancer son projet de modernisation des routes, ponts et tunnels aux Etats-Unis, dont la présentation était attendue cette année.

“Je pense l‘accélérer. Je pense le mettre avec un autre projet de loi. Ça pourrait être le système de santé, ça pourrait être autre chose. Ça pourrait être la réforme fiscale”, dit-il au quotidien.

La secrétaire aux Transports, Elaine Chao, a précisé la semaine dernière que le plan pour les infrastructures consisterait en un “programme stratégique et ciblé d‘investissements estimé à 1.000 milliards de dollars sur 10 ans”.

Les législateurs démocrates sont “prêts à tout” pour des dépenses d‘infrastructure, estime le président, qui espère faire passer plus facilement sa réforme de l‘assurance santé ou du code fiscal en les couplant avec le projet d‘investissement.

Donald Trump a essuyé un échec cuisant à la Chambre des représentants lors de son premier test législatif, où il a été forcé de retirer son projet d‘abrogation de l‘Obamacare.

“On parle de 1.000 milliards (de dollars) d‘infrastructures”, souligne-t-il dans les pages du New York Times.

Certains des projets d‘infrastructure pourront faire l‘objet de partenariats public-privé, précise Donald Trump, sans dire la part accordée à chaque secteur. Vu le faible niveau des taux d‘intérêt, le gouvernement pourrait cependant avoir avantage à financer les projets seul, tempère-t-il.

“Quand on peut emprunter si bon marché, on n‘est pas obligé de faire les choses public-privé. Car (les partenariats) public-privé peuvent être très chers”, ajoute-t-il.

Sur la réforme fiscale, Trump attend de voir les suites du projet de loi sur l‘assurance santé, que la Maison blanche tente de relancer à la Chambre des représentants, avant de préciser les changements au code fiscal.

Le texte du projet de loi santé pourra déterminer le niveau des réductions d‘impôt, prévient Donald Trump.

Les dirigeants républicains de la Chambre proposent d‘abaisser de 35% à 20% l‘impôt sur les sociétés, d‘exclure les revenus des exportations du bénéfice imposable et de créer une taxe de 20% sur les importations. (Eric Beech et Roberta Rampton; Julie Carriat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below