5 avril 2017 / 11:15 / dans 6 mois

L'ANC serre les rangs derrière Jacob Zuma

JOHANNESBURG, 5 avril (Reuters) - Le Congrès national africain (ANC), parti au pouvoir en Afrique du Sud, a décidé mercredi de “serrer les rangs” derrière le président Jacob Zuma visé par des appels à la démission depuis le limogeage du ministre des Finances.

L‘ANC avait pris acte de “la rupture irrévocable dans la relation” entre Jacob Zuma et le ministre des Finances Pravin Gordhan, a expliqué Gwede Mantashe, secrétaire général de l‘ANC.

C‘est cette rupture qui a justifié le départ de Gordhan, ministre dont les compétences étaient respectées et saluées par les investisseurs.

Ce remaniement ministériel a accentué les tensions au sein du parti au pouvoir et a également provoqué l‘inquiétude sur les marchés financiers sud-africains au moment où la note souveraine de l‘Afrique du Sud était abaissée par Standard & Poor‘s.

Le rand perdait 1% mercredi en milieu de journée et le marché s‘orientait à la baisse après les déclarations de Gwede Mantashe.

Face aux critiques venant d‘organisations syndicales mais également de formations alliées de l‘ANC, Jacob Zuma a promis mardi que la politique budgétaire resterait inchangée.

L‘opposition parlementaire a déposé une demande pour l‘organisation d‘un vote défiance visant Zuma. Ce dernier a été plusieurs fois la cible de telles procédures mais aucune d‘entre elles n‘a jamais abouti, l‘ANC disposant d‘une large majorité au parlement. (Mfuneko Toyana; Pierre Sérisier pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below