31 mars 2017 / 17:44 / il y a 8 mois

Lisbonne redit ne pas vouloir ouvrir son réseau de fibre optique

LISBONNE, 31 mars (Reuters) - L‘autorité du secteur des télécoms au Portugal, l‘ANACOM, a dit une nouvelle fois vendredi qu‘elle rejetait la recommandation de la Commission européenne réclamant l‘ouverture par Altice d‘une partie du réseau national de fibre optique à ses concurrents.

L‘ANACOM avait déjà dit l‘année dernière qu‘elle ne se conformerait pas à cette recommandation, ce qui avait conduit la Commission européenne à déclencher une enquête et à menacer Lisbonne d‘éventuelles suites judiciaires.

Les concurrents d‘Altice sur le marché portugais comme Vodafone ont demandé aux autorités européennes d‘intervenir afin de leur garantir l‘accès au réseau exploité par la filiale d‘Altice MEO dans les zones rurales.

L‘ANACOM a justifié sa décision en faisant valoir que le Portugal avait développé son réseau à haut débit en utilisant de multiples réseaux exploités par différents opérateurs.

“Après un examen approfondi, l‘ANACOM maintient sa décision de ne pas se conformer à la recommandation de l‘Union européenne, après prise en compte de données sur les spécificités du marché national du haut débit par rapport à celui d‘autres pays européens”, a dit l‘autorité portugaise.

Altice a racheté en 2015 l‘opérateur historique portugais, PT Portugal, dont la filiale MEO est le plus important fournisseur d‘accès internet haut débit et de télévision payante dans le pays. (Daniel Alvarenga et Andrei Khalip, Marc Joanny pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below