31 mars 2017 / 12:09 / dans 8 mois

"Dynamique mondiale" sur le climat inchangée malgré Trump - Onu

OSLO, 31 mars (Reuters) - Une “dynamique mondiale” est enclenchée pour freiner le réchauffement climatique et les menaces de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l‘accord de Paris n‘y changeront rien, a estimé vendredi Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

“L‘accord de Paris demeure une réalisation remarquable, soutenu universellement par tous les pays lorsqu‘il a été adopté”, souligne-t-elle dans une lettre adressée à ses équipes.

Cette déclaration intervient au lendemain de l‘annonce par la Maison blanche d‘un réexamen en cours de la participation des Etats-Unis à l‘accord de Paris sur le climat. L‘administration Trump devrait décider d‘en rester ou non partie prenante d‘ici au sommet du G7, prévu fin mai en Sicile.

Le 45e président des Etats-Unis, qui doute de l‘origine humaine du réchauffement, a par ailleurs déjà entrepris de défaire certaines des mesures prises par Barack Obama pour lutter contre le changement climatique dans le cadre du Clean Power Act de 2014. Trump a dit vouloir “mettre un terme à la guerre contre le charbon”.

L‘accord de Paris, endossé par Barack Obama, est entré en vigueur en novembre dernier. Négocié lors de la COP-21, en décembre 2015, il vise à contenir “bien en dessous” de deux degrés Celsius la hausse des températures moyennes mondiales par rapport à la moyenne de l‘ère pré-industrielle par une série d‘engagements Etat par Etat.

Dans sa lettre, Patricia Espinosa énumère les signes d‘une “dynamique mondiale”, parmi lesquels “la croissance mondiale de la capacité de l‘électricité solaire de 50% en 2016 impulsée par les Etats-Unis et la Chine” et le nombre croissant de pays se dotant de lois sur le climat.

“Cette dynamique gouvernementale continue d‘être renforcée par des entreprises, des investisseurs, des villes, des régions et des territoires, y compris de nombreuses grandes compagnies pétrolières dont les dirigeants ont publiquement exprimé ces dernières semaines leur soutien à l‘accord de Paris”, ajoute-t-elle.

Pour l‘heure, note-t-elle, les Etats-Unis sont toujours partie prenante à l‘accord. (Alister Doyle; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below