6 avril 2017 / 06:11 / dans 7 mois

Allemagne/Indicateurs-Les ventes au détail plus fortes que prévu en mars

BERLIN/FRANCFORT, 27 avril (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois :

HAUSSE INATTENDUE DES VENTES AU DÉTAIL EN MARS

28 avril - Les ventes au détail en Allemagne ont progressé de manière inattendue sur un mois en mars et elles ont augmenté plus fortement que prévu sur un an.

Quoique volatile et souvent sujette à révision, cette statistique donne à penser que la consommation des ménages a permis à la première économie d‘Europe de connaître un premier trimestre dynamique.

Les ventes au détail ont progressé de 0,1% sur un mois en termes réels, a annoncé l‘Office fédéral de la statistique, alors que les économistes attendaient un repli de 0,3%. La hausse de février a été revue en baisse à 1,1%.

Sur un an, elles ont augmenté de 2,3% en mars alors que la prévision des économistes était de 2,0%.

Tableau

L‘INFLATION SUPÉRIEURE À L‘OBJECTIF DE LA BCE EN AVRIL

27 avril - L‘inflation a été plus forte que prévu en avril en Allemagne, au point de dépasser de peu l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d‘une hausse des prix légèrement inférieure à 2%, montrent les données publiées jeudi par l‘Office fédéral de la statistique.

L‘indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 2% sur un an alors qu‘il avait ralenti à 1,5% le mois dernier.

Ce résultat est légèrement supérieur au consensus des économistes interrogés par Reuters qui l‘attendaient en hausse de 1,9%.

* LE MORAL DES MÉNAGES S‘EST RENFORCÉ PLUS QUE PRÉVU

27 avril - Le moral des ménages s‘est renforcé plus que prévu à l‘approche de mai et l‘indice le mesurant a atteint son meilleur niveau en trois mois.

L‘indice de l‘institut GfK de Nuremberg, publié jeudi et calculé à partir d‘un échantillon de l‘ordre de 2.000 personnes, est ressorti à 10,2 contre 9,8 le mois précédent et 9,9 suivant le consensus Reuters.

Les composantes des anticipations économiques, de la propension à acheter et des anticipations des ménages pour leurs revenus, dopées par un ralentissement de l‘inflation en mars et par le sentiment que la situation de l‘emploi est très bonne, ont toutes progressé.

“En dépit de l‘incertitude entourant la trajectoire économique et politique du nouveau président américain et les négociations du Brexit qui commencent tout juste, le consommateur allemand pense que sa propre économie évolue néanmoins dans la bonne direction”, remarque Rolf Bürkl, chercheur du GfK.

“Si leur emploi n‘est pas menacé dans un avenir prévible, la propension des consommateurs à faire de plus gros achats, au besoin en empruntant, va se développer”, ajoute-t-il.

En outre, la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) a bien participé à cette explosion de la consommation des ménages en Allemagne, l‘un des trois piliers de la croissance locale avec le bâtiment et la dépense publique.

* L‘INDICE IFO DU CLIMAT DES AFFAIRES MEILLEUR QUE PRÉVU

20 avril - Le climat des affaires en Allemagne s‘est amélioré plus que prévu en avril et l‘indice le mesurant a atteint son plus haut niveau en six ans, montre lundi l‘enquête mensuelle de l‘institut Ifo, qui suggère que les chefs d‘entreprise sont plus optimistes sur la situation de la première économie d‘Europe.

Cet indicateur, calculé à partir d‘un échantillon de quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 112,9 contre 112,4 en mars (révisé de 112,3), au plus haut depuis juillet 2011.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un indice de 112,5.

“L‘économie allemande croît avec force”, déclare le président de l‘institut Clemens Füst, dans un communiqué.

Le jugement des chefs d‘entreprise sur la situation actuelle s‘est considérablement amélioré mais leurs perspectives pour les six prochains mois sont un peu moins optimistes.

Le sous-indice mesurant les conditions actuelles a en effet progressé contre toute attente, à 121,1 contre 119,5 en mars et 119,2 attendu.

Le sous-indice des anticipations à six mois a en revanche reculé à 105,2 après 105,7 en mars. Il était attendu à 100,7.

Tableau

LEAD 1

* STABILITÉ DES PRIX À LA PRODUCTION EN MARS

20 avril - Les prix à la production sont restés stables en mars en Allemagne, montrent les données publiées jeudi par l‘Office fédéral de la statistique Destatis.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une croissance de 0,1%.

Sur un an, ils sont en hausse de 3,1% contre un consensus prédisant une progression de 3,2%.

En février, la hausse des prix était ressortie à 0,2% sur un mois et à 3,1% sur un an.

Tableau

* LE RALENTISSEMENT DE L‘INFLATION EST CONFIRMÉ

13 avril - Les prix à la consommation, calculés à partir de normes européennes harmonisées, ont bien augmenté de 0,1% en mars par rapport à février et de 1,5% sur un an, a dit jeudi Destatis, l‘office fédéral de la statistique, confirmant ainsi ses premières estimations fournies le mois dernier.

Les chiffres de mars représentent le premier ralentissement de l‘inflation depuis près d‘un an dans la première puissance économique européenne.

En février, elle avait augmenté de 2,2% sur un an, ce qui avait représenté le niveau d‘inflation annuelle le plus élevé depuis août 2012.

C‘était également la première fois depuis septembre 2012 que la hausse des prix à la consommation sur un an était supérieure à l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d‘une inflation légèrement en-deçà de 2% pour l‘ensemble de la zone euro.

Calculé selon les normes nationales, l‘inflation été confirmée à 0,2% sur un mois en mars et à 1,6% sur un an.

Tableau

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 2,2%

7 avril - La production industrielle a augmenté de 2,2% sur un mois en février, comme en janvier, montrent les chiffres publiés vendredi par le ministère de l‘Economie.

Ces chiffres constituent une surprise puisque les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un repli de 0,1%. Ils confirment, selon le ministère de l‘Economie, un premier trimestre “extraordinaire” pour la première économie d‘Europe, à en juger par les indicateurs publiés jusqu‘à présent.

Tableau de la statistique:

* HAUSSE SURPRISE DES EXPORTATIONS EN FÉVRIER

7 avril - Les exportations ont progressé de 0,8% sur un mois en février, en données corrigées des variations saisonnières, tandis que les importations reculaient de 1,6%, montrent les données publiées vendredi par Destatis.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un recul de 0,5% pour les exportations comme les importations.

Les derniers chiffres portent l‘excédent commercial de l‘Allemagne à 21 milliards d‘euros en février contre 18,9 milliards en janvier.

Tableau:

* REDRESSEMENT DES COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN FÉVRIER

6 avril - Les commandes à l‘industrie se sont nettement redressées en février, après leur net recul du mois précédent, mais l‘augmentation du nombre de commandes n‘a pas été aussi marquée qu‘on l‘attendait.

Le ministère de l‘Economie a annoncé une hausse de 3,4% de ces commandes jeudi, alors que les économistes interrogés par Reuters projetaient une progression plus forte, de 4,0%.

Les commandes avaient baissé de 6,8% en janvier et non de 7,4% comme annoncé le mois dernier.

Les commandes intérieures ont bondi de 8,1%, tandis que les commandes à l‘exportation ont stagné. Celles en provenance de la zone euro ont fléchi de 2,4%.

Le ministère de l‘économie pense que la performance du secteur industriel s‘améliorera légèrement.

Tableau:

Les indicateurs allemands en temps réel

Les indicateurs publiés en mars (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below