29 mars 2017 / 20:06 / dans 6 mois

BOURSE-USA-Le Dow Jones perd 0,2%, le Nasdaq cède 0,38%

NEW YORK, 29 mars (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note indécise mercredi, coincée, d‘un côté, entre la bonne tenue des valeurs énergétiques et celles liées aux biens de consommation non essentiels et, de l‘autre, le recul du compartiment financier et celui des “utilities”.

L‘indice Dow Jones a perdu 0,2%, soit 41,70 points, à 20.659,80, repartant ainsi à la baisse après sa progression de 0,73% mardi. Sur les 21 séances, à ce stade, du mois de mars, le Dow n‘a enregistré que six hausses. A deux sessions de la fin du mois, mars se solde par un recul de 0,66%, première baisse mensuelle en cinq mois.

Le S&P-500, plus large, a en revanche pris 2,57 points, soit 0,11%, à 2.361,14. Et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 22,41 points (+0,38%) à 5.897,55.

Ces deux derniers indices ont notamment été portés par l‘envolée de 20,5% de titre Vertex Pharmaceuticals, plus forte hausse du S&P 500, après que le groupe a dit que son traitement de la fibrose kystique avait réussi des essais cliniques.

A l‘image de la séance du jour, certains analystes voient Wall Street évoluer dans des marges de fluctuation étroites jusqu‘au début, vers la mi-avril, de la prochaine saison des résultats.

“On va rester relativement coincés jusqu‘à la période des résultats à moins qu‘il n‘y ait une évolution significative dans la réforme fiscale”, a dit Michael Scanlon, gérant de portefeuille chez Manulife Asset Management.

Après avoir échoué vendredi à faire abroger l‘Obamacare, le système d‘assurance santé mis en place par son prédécesseur, à la Chambre des représentants, le président américain Donald Trump va s‘efforcer de tenir une autre promesse phare de sa campagne : la réforme fiscale.

Cette promesse, qui doit notamment permettre d‘abaisser le taux d‘imposition sur les sociétés, ainsi que celles d‘une dérégulation et des travaux infrastructure, ont été le moteur de l‘élan haussier qui porte Wall Street depuis la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle du 8 novembre.

Depuis cette date, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds qui a enchaîné les records au tournant de l‘année, est en hausse de 10,4%. Depuis le début de l‘année 2017, son gain est de 5,5% après une progression de 9,5% en 2016. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below