27 mars 2017 / 07:07 / il y a 5 mois

Shell et Anadarko réflechissent à leur coentreprise au Texas

LONDRES/HOUSTON, 27 mars (Reuters) - Royal Dutch Shell et Anadarko Petroleum pourraient ne pas renouveler leur accord de coentreprise dans le bassin Permien au Texas dans l'espoir d'accélérer chacune de leur côté le développement de leurs activités dans cette zone riche en pétrole de schiste, a déclaré à Reuters un dirigeant de la compagnie anglo-néerlandaise.

Cet accord, conclu initialement en 2007, expire cet été. Shell et Anadarko discutent de la situation mais ne le renouvelleront probablement pas, a dit Greg Guidry, qui supervise les activités de Shell dans le pétrole de schiste.

Parmi les pistes envisagées, les terrains exploités par cette coentreprise seraient répartis entre Shell et Anadarko, permettant à chacune de développer l'exploitation à son propre rythme, a-t-il ajouté.

La bassin Permien est le plus important gisement pétrolier aux Etats-Unis et le principal moteur de l'essor de la production de schiste outre-Atlantique, d'autant que ses faibles coûts d'exploitation permettent aux compagnies de mieux résister au recul des cours du brut.

Shell compte porter sa production de schiste en Amérique du Nord à 140.000 barils équivalent pétrole par jour au cours des trois prochaines années, un objectif qui repose essentiellement sur les extractions dans le bassin Permien. (Ron Bousso et Ernest Scheyder; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below