24 mars 2017 / 06:41 / dans 8 mois

France-Déficit 2016 ramené à 3,4% du PIB, la dette à 96,0%

    PARIS, 23 mars (Reuters) - Le déficit public de la France a
atteint l'équivalent de 3,4% du produit intérieur brut en 2016,
un niveau en baisse de 0,2 point par rapport à 2015 et
légèrement au-dessus de l'objectif du gouvernement, selon les
premiers résultats des comptes nationaux des administrations
publiques publiés vendredi par l'Insee.
    La dette publique a progressé dans le même temps de 49,2
milliards d'euros l'an passé pour atteindre 2.147,2 milliards,
un nouveau record, soit l'équivalent de 96,0% du PIB contre
95,6% un an plus tôt.
    Le ratio de déficit et de dettes publics pour 2015 sont
révisés par l'Insee, ayant été annoncés précédemment à 3,5% du
PIB pour le premier, 96,2% pour le second.
    A 75,9 milliards d'euros en 2016, le déficit public, qui 
agrège les soldes des comptes de l'Etat, des collectivités
locales et des administrations de Sécurité sociale, s'inscrit un
peu au-dessus de la trajectoire retenue par le gouvernement, qui
prévoyait de le ramener à 3,3% du PIB.
    Celle-ci s'est heurtée à une croissance de l'activité
nettement inférieure aux prévisions. Elle n'a été que de 1,1%
l'an passé, un niveau qui reste à confirmer, là où les pouvoirs
publics tablaient à l'origine sur 1,5% avant de revoir l'automne
dernier leur prévision à 1,4%.
    Dans un communiqué, le ministre de l'Economie et des
Finances, Michel Sapin, souligne toutefois que, "pour la
troisième année consécutive, la France a scrupuleusement tenu
ses engagements européens." 
    "En 2016, avec un déficit public de 3,4%, elle respecte
exactement la recommandation de la Commission européenne",
relève-t-il, pour ajouter : "Toutes les conditions sont réunies
pour que, en 2017, le déficit public revienne sous les 3%",
comme Paris s'y est engagé.
    L'essentiel du déficit public 2016 est à mettre au compte de
l'Etat, dont le besoin de financement s'est élevé à 74,1
milliards d'euros contre 71,6 milliards en 2015.
    Celui de la Sécurité sociale a été ramené à 2,9 milliards
(4,7 milliards en 2015) et les collectivités locales ont dégagé
une capacité de financement de 3,0 milliard d'euros (après -0,1
milliard un an plus tôt) surtout du fait d’un nouveau recul de
leur investissement et d’un ralentissement de leurs dépenses,
souligne l'Insee.
    Les dépenses publiques ont atteint 56,2% de la richesse
nationale l'an passé, soit 0,5 point de moins qu'en 2015.
    Le taux de prélèvements obligatoires est revenu à 44,3% du
PIB contre 44,4% un an plus tôt.    
    
    Le communiqué de l'Insee : here
    
    
 Les indicateurs français en temps réel                 
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel          
 Le point sur la conjoncture française                  
 
 (Yann Le Guernigou)
  

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below