20 mars 2017 / 12:19 / dans 6 mois

Les liquidités injectées par la BCE se réfugient en Allemagne-Buba

* Graphique sur l‘évolution des soldes Target 2 depuis 2000:

* bit.ly/2nrmHRw

FRANCFORT, 20 mars (Reuters) - Les liquidités injectées par la Banque centrale européenne pour soutenir la croissance et l‘inflation au sein de la zone euro s‘accumulent en Allemagne, les investisseurs étrangers en particulier se montrant réticents à s‘aventurer dans d‘autres pays membres, montrent des données publiées lundi par la Bundesbank.

Une proportion significative des liquidités créées par la BCE en contrepartie des achats d‘actifs réalisés dans le cadre de son programme d‘assouplissement quantitatif, atterrissent sur des comptes bancaires en Allemagne, souvent détenus par des non-résidents et elles y restent.

En conséquence, le solde créditeur de l‘Allemagne dans le système Target 2 de règlements de gros montants en euros entre banques centrales de l‘Eurosystème augmente et il a atteint un plus haut de 814 milliards d‘euros le mois dernier.

A titre de comparaison, l‘Italie affichait en février un solde débiteur record de 386,1 milliards.

Graphique: bit.ly/2nrmHRw

Que ces liquidités ne s‘investissent pas dans d‘autres pays de la zone euro, où les rendements sont pourtant supérieurs à ceux qui prévalent en Allemagne, montre la réticence des investisseurs à placer leurs fonds dans des économies jugées moins solides au risque de nourrir des interrogations sur l‘efficacité du programme de la BCE.

“Il est remarquable que les effets de second tour du programme d‘achats d‘actifs (...) ne se produisent pas dans certains pays, y compris l‘Allemagne”, écrit la Bundesbank dans son bulletin mensuel.

La BCE s‘est refusée à tout commentaire. L‘an dernier, elle avait expliqué que les déséquilibres entre pays au sein de Target 2 reflétaient simplement les achats d‘obligations réalisés par des banques centrales nationales auprès de vendeurs d‘autres pays de la zone euro.

Avant le déclenchement de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro, les excédents allemands étaient “recyclés” dans les autres pays de la zone euro comme l‘Italie, l‘Espagne ou la Grèce, à la recherche de meilleurs rendements, ce qui contribuait à harmoniser et à abaisser les coûts de financement.

Le mouvement s‘est interrompu avec la crise des dettes souveraines et la perte de confiance des investisseurs dans les économies les plus endettées, que la politique d‘assouplissement quantitatif de la BCE n‘a que partiellement corrigée.

L‘économie allemande continue de croître et continuera de la faire à un horizon rapproché, écrit la Bundesbank dans son bulletin, soulignant la vigueur de la production industrielle, soutenue par une forte demande des pays de la zone euro et du reste du monde.

Les soldes débiteurs et créditeurs entre banques centrales nationales au sein de Target 2 ne constituent pas un problème tant que l‘existence de la monnaie unique européenne n‘est pas remise en cause. En cas d‘éclatement de la zone euro, les soldes débiteurs devraient être remboursés.

Andreas Framke, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below