14 mars 2017 / 12:59 / il y a 5 mois

LEAD 1-Les stocks de pétrole augmentent, les marchés accusent le coup

(Actualisé avec précisions, réaction des marchés)

LONDRES, 14 mars (Reuters) - Les stocks mondiaux de pétrole ont continué d'augmenter au mois de janvier malgré l'entrée en vigueur en début d'année d'accords pour réduire la production afin de soutenir les prix, lit-on dans le dernier rapport mensuel de l'Opep publié mardi.

Les cours du baril se sont retournés à la baisse à la publication de ce rapport et les indices boursiers européens qui n'y étaient pas déjà ont plongé dans le rouge.

Les stocks ont atteint 278 millions de barils, un niveau supérieur à leur moyenne des cinq dernières années, précise l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Les pays membres de l'Opep respectent de mieux en mieux les accords de réduction de la production mais la prévision de l'offre est en hausse pour les producteurs extérieurs au cartel, explique le rapport, qui cite notamment la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

"En dépit de l'ajustement de la production, les stocks ont continué d'augmenter, pas simplement aux Etats-Unis mais également en Europe", lit-on dans le rapport.

"Les accord sur la production n'en ont pas moins fourni un plancher aux cours", dit le texte.

Les 11 pays de l'Opep qui se sont dotés d'objectifs de réduction de la production les ont dépassés en février avec 29,681 millions de barils par jour (bpj) produits, soit 123.000 de moins que prévu, selon des calculs effectués par Reuters à partir des données de l'Opep.

L'organisation a par contre revu à la hausse sa prévision de croissance de la production hors Opep en 2017, à 400.000 bpj contre 240.000 précédemment.

Orientés à la hausse avant la publication du rapport, les cours du pétrole ont piqué du nez pour perdre près d'un dollar. Le Brent de la mer du Nord cède 1% à 50,86 dollars le baril et le brut léger américain recule de 1,3% à 47,72 dollars vers 12h56 GMT.

En Bourse, le secteur pétrolier et celui des ressources de base reculent d'environ 0,9% et ArcelorMittal (-1,3%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-0,4%).

Le FTSE londonien perd 0,11% et le Dax allemand 0,12%.

Les futures sur les indices new-yorkais de référence creusent leurs pertes et reculent d'autour de 0,3%. (Alex Lawler,; Patrick Vignal pour le service fançais, édité par Marc Angrand et Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below