13 mars 2017 / 16:26 / il y a 7 mois

LEAD 1-Trump va revoir les normes sur la consommation des véhicules -sources

(Complété avec précisions et éléments de contexte)

WASHINGTON, 13 mars (Reuters) - Le président Donald Trump se rendra mercredi dans le Michigan pour y rencontrer les patrons de grands groupes automobiles et y annoncer une remise à plat de nouvelles normes sur les émissions et la consommation des véhicules, comme souhaité par l‘industrie, apprend-on lundi auprès de deux sources informées.

Trump a prévu de visiter un centre d‘essais de véhicules autonomes à Ypsilanti, près de Detroit, et il s‘entretiendra à cette occasion avec les dirigeants du secteur qui demandent une révision des règles.

Les nouvelles normes destinées à réduire la consommation de carburant résultaient d‘un accord conclu en 2011 entre l‘administration Obama et les constructeurs automobiles. Elles couvraient les années modèle 2012-2016 et l‘Agence américaine de protection de l‘environnement (EPA) avait jusqu‘en 2018 pour décider d‘augmenter encore les niveaux d‘économie de carburant à l‘horizon 2025.

Son directeur a effectué cette démarche dès le 13 janvier, huit jours avant la prise de fonction de Donald Trump, pour tenter de graver dans le marbre cette réalisation de Barack Obama.

Les constructeurs automobiles avaient alors pressé le nouveau président d‘intervenir.

Trump verra mercredi les patrons de General Motors, Ford et Fiat Chrysler Automobiles mais aussi des représentants de constructeurs japonais, dont Toyota, et allemands, selon les sources.

Un responsable de la Maison blanche a confirmé le déplacement du président dans le Michigan, sans en préciser le programme.

Les constructeurs vont valoir que les nouvelles règles entraîneront une forte hausse de leurs coûts et ne correspondent pas à une demande particulière des automobilistes.

Les défenseurs de l‘environnement disent à l‘inverse qu‘elles réduiront le budget essence des automobilistes et les émissions de gaz de serre, et ils menacent de saisir la justice si l‘administration Trump les remet en cause.

En 2011, la réforme était censée faire économiser 1.700 milliards de dollars aux automobilistes mais coûter 200 milliards de dollars sur 13 ans à l‘industrie automobile.

Trump a rencontré à plusieurs reprises les patrons de l‘industrie automobile depuis son arrivée à la Maison blanche et il a fait de l‘emploi, notamment dans ce secteur, sa priorité numéro un. (David Shepardson, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below