10 mars 2017 / 08:19 / dans 7 mois

GB-BT conclut un accord sur Openreach, l'action s'envole

LONDRES, 10 mars (Reuters) - Le premier opérateur télécoms britannique BT a accepté de se séparer juridiquement de sa division de réseaux Openreach, mettant ainsi fin à un conflit de deux ans avec le régulateur britannique des télécommunications sur la manière dont le réseau national à haut débit doit être géré.

A la Bourse de Londres, le titre bondit de près de 5,5% dans les premiers échanges à la suite de cette annonce, inscrivant plus forte hausse du FTSE 100, de l‘EuroFirst 300 et du Stoxx 600.

Openreach gère le réseau haut débit utilisé par BT et ses concurrents en Grande-Bretagne pour connecter des millions d‘utilisateurs et d‘entreprises.

Plusieurs opérateurs, dont Sky, TalkTalk et Vodafone avaient saisi l‘Ofcom, l‘autorité de tutelle du marché, accusant BT de leur fournir un service de piètre qualité.

Selon les concurrents de BT, Openreach est géré de manière à servir d‘abord les intérêts de l‘ex-monopole des télécoms au lieu de répondre aux besoins du pays en matière de connexion en haut débit.

En outre, ils estiment que la division de réseaux de BT n‘investit pas suffisamment dans les infrastructures, en particulier dans la fibre optique qui ne raccorde actuellement que 2% des foyers.

Vendredi, BT a dit avoir accepté de se séparer juridiquement d‘Openreach, en transférant 32.000 employés dans la nouvelle société, qui aura sa propre marque sans le logo de BT.

Le directeur général d‘Openreach répondra désormais directement au président d‘Openreach tout en conservant un certain degré de responsabilité vis-à-vis du directeur général de BT.

“Cet examen a été long et difficile et il a fallu trouver un équilibre entre un certain nombre d‘intérêts contradictoires”, a déclaré le directeur général de BT, Gavin Patterson. “Nous avons écouté les critiques sur notre activité et, par conséquent, sommes prêts à apporter des changements radicaux sur la façon dont Openreach fonctionnera à l‘avenir.”

L‘Ofcom souhaite que BT Openreach consacre plus d‘argent à la modernisation de ses réseaux pour les faire passer du fil de cuivre à la fibre afin de combler le retard de la Grande-Bretagne sur certains pays européens, la Corée du Sud et le Japon.

Le régulateur britannique avait menacé l‘an dernier d‘aller devant la Commission européenne pour tenter de forcer l‘opérateur historique à se séparer d‘Openreach. (Kate Holton; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below