7 mars 2017 / 10:41 / il y a 5 mois

GB-La hausse des prix alimentaires a doublé en un mois-Kantar

LONDRES, 7 mars (Reuters) - La hausse des prix alimentaires en Grande-Bretagne a doublé depuis le mois dernier, les prix de denrées de base comme le beurre, le thé, l'agneau et le poisson ayant tous augmenté, montre une étude publiée mardi, qui souligne l'impact du vote en faveur du Brexit sur les tickets de caisse.

La hausse des prix dans les supermarchés s'est élevée à 1,4% sur les 12 semaines au 26 février, contre 0,7% sur les 12 semaines au 29 janvier, selon les données du cabinet Kantar Worldpanel.

Les prix alimentaires sont orientés à la hausse depuis le dernier trimestre 2016, mettant un terme à la tendance déflationniste à l'oeuvre depuis plus de deux ans.

Deux autres études séparées montrent que les consommateurs britanniques ont réduit leurs dépenses non essentielles, les coûts d'importation, gonflés par la dépréciation de la livre qui a suivi le vote des Britanniques en faveur de la sortie de l'Union européenne, pesant sur leurs achats au quotidien.

"Les aliments de base comme le beurre, le thé et le poisson ont tous augmenté de plus de 5% au cours des 12 dernières semaines, tandis que les prix des fruits et des légumes - dont beaucoup sont importés - ont également progressé", explique Fraser McKevitt chez Kantar Worldpanel.

Cependant, il souligne que l'inflation est loin de toucher toutes les catégories de produits, ceux des chips, du bacon et des oeufs enregistrant des baisses.

"Alors que les consommateurs pourraient commencer à ressentir un très légèr effet (du Brexit), la hausse de l'inflation a conduit à la croissance du marché dans son ensemble", ajoute-t-il.

Les ventes totales des supermarchés sur les 12 semaines au 26 février ont augmenté de 2,3%, leur croissance la plus rapide depuis juin 2014.

Les ventes du leader Tesco ont augmenté de 0,6%, leur sixième période consécutive de hausse. Celles de Sainsbury"s, deuxième distributeur britannique, ont progressé de 0,3%, leur première croissance depuis mars 2016.

Si les ventes du numéro quatre, Morrisons, ont également enregistré une hausse de 2,6%, la plus forte depuis cinq ans, celle du numéro trois, Asda, ont elles reculé de 0,8%. Ce repli, qui correspond néanmoins à la meilleure performance de la filiale de Wal-Mart depuis novembre 2014, constitue un progrès par rapport à ses résultats précédents.

Le discounter Lidl a réalisé la meilleure performance avec une hausse de 13% sur cette même période de 12 semaines, tandis que son concurrent Aldi a vu ses ventes augmenter de 12,9%, lui permettant de s'octroyer une part de marché record de 6,3%, loin toutefois des 27,9% de Tesco. (James Davey, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below