28 février 2017 / 14:47 / il y a 6 mois

Les banques de l'UE ont besoin de €159 mds de fonds propres-ABE

LONDRES, 28 février (Reuters) - Les banques de l'Union européenne (UE) disposent de moins d'un an pour lever 159 milliards d'euros afin respecter les nouvelles normes de solvabilité, a fait savoir mardi l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Ce supplément de fonds propres est nécessaire pour pouvoir se conformer au nouveau ratio de liquidité à long terme qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018.

Même si, à 107,8%, le ratio moyen des établissements de l'UE dépasse le minimum requis de 100%, le secteur souffre d'un déficit de fonds propres global de 158,7 milliards d'euros car certaines banques sont en dessous de 100%, explique l'ABE.

Le déficit mesuré à l'aune de ce ratio représente 1,7% des 9.100 milliards d'euros d'actifs des banques qui ne sont pas aux normes, ajoute l'ABE.

"Par rapport aux périodes antérieures, ce ratio n'a cessé d'augmenter, ce qui s'explique surtout par l'augmentation du montant de financements stables disponibles", observe l'organe de régulation.

Ce ratio est l'une des composantes des nouvelles règles dites de Bâle III, conçues après la crise financière de 2007-2009 et qui renforcent les normes de fonds propres auxquelles les banques doivent se conformer d'ici à 2019.

L'ABE observe qu'aucun établissement ne présente de déficit de trésorerie, ce qui signifie que tous sont à présent aux normes de capital de base.

Le ratio de fonds propres moyen CET1 ramené aux actifs pondéré du risque était de 12,8% fin juin 2016, dans l'hypothèse d'une application de la totalité des règles définies par le Comité de Bâle, un niveau bien supérieur au minimum requis de 7%.

Bâle III introduit aussi un ratio de liquidité à court terme qui est mis en place progressivement. Pour ce ratio, le déficit de fonds propres n'est que de 2,5 milliards d'euros d'ici au 1er janvier 2018, précise l'ABE.

Cette dernière estime, de toute manière, le principal problème des banques européennes n'est pas le manque de fonds propres mais le poids de leurs créances douteuses et irrécouvrables. (Huw Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below