28 février 2017 / 09:56 / il y a 6 mois

LEAD 1-France-La croissance confirmée à 0,4% au T4 et 1,1% en 2016

 (Actualisé avec précisions)
    PARIS, 28 février (Reuters) - L'économie française a bien
progressé de 0,4% au quatrième trimestre 2016, cette légère
accélération portant la hausse du produit intérieur brut (PIB) à
1,1% sur l'ensemble de l'année dernière, après +1,2% en 2015,
selon la deuxième estimation de l'Insee publiée mardi. 
    La croissance 2016 a donc bien été inférieure à la moyenne
de la zone euro (1,7%) ainsi qu'à l'objectif du gouvernement,
qui avait été révisé à 1,4% en novembre (contre 1,5%
précédemment). 
    L'institut national de la statistique a pourtant revu en
hausse de 0,1 point la croissance du premier trimestre 2016, à
0,7%.  
    Sur l'ensemble de l'année 2016, la demande intérieure finale
a bien été le moteur de la croissance, avec une contribution de 
1,9 point et la contribution des variations de stocks à la
croissance a été neutre.
    Le commerce extérieur a quant à lui amputé la croissance de
l'économie française de 0,8 point l'an dernier (contre 0,9 point
en première estimation), du fait d'un ralentissement des
exportations beaucoup plus marqué que celui des importations. 
    En moyenne sur l'année dernière, par rapport à 2015, la
production totale a légèrement plus augmenté (+1,4% après
+1,3%), la consommation des ménages a progressé davantage (+1,8%
après +1,5%), des chiffres conformes à ceux livrés en première
estimation. 
    L'accélération de l'investissement total sur l'ensemble de
l'année 2016 a en revanche été révisée en baisse de 0,1 point (à
+2,7% après +0,9% en 2015).  
    Pour le seul quatrième trimestre, par rapport à la première
estimation publiée fin janvier, l'institut a revu en légère
baisse de 0,1 point la contribution de la demande intérieure
finale, à 0,5 point, parallèlement à un relèvement de même
amplitude de la contribution des variations de stocks, à -0,1
point contre -0,2 point précédemment.
    La contribution du commerce extérieur à la croissance a en
revanche été confirmée à 0,1 point.
    Le quatrième trimestre a bien été marqué par un redémarrage
de la consommation des ménages (confirmée en hausse de 0,6%).
    L'accélération de l'investissement global s'est en revanche
avérée inférieure à la première estimation, à +0,4% (contre
+0,8% initialement), après +0,2% (contre +0,3% en première
estimation) au troisième trimestre.
    La progression de l'investissement des entreprises a été
abaissée de 0,5 point, à 0,8%, la hausse de l'investissement des
ménages a été amputée de 0,2 point, à 0,7%, et le recul de
l'investissement des administrations publiques a été plus
significatif que prévu, à -1,5% contre -1,1% en première
estimation. 
    
    Statistique détaillée sur le site de l'Insee: 
    bit.ly/2m68F76
   
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)
  

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below