11 février 2017 / 11:32 / dans 10 mois

Tsipras-La Grèce n'acceptera pas les demandes "illogiques"

ATHENES, 11 février (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré samedi qu‘il pensait que le passage en revue du plan de sauvetage de son pays s‘achèverait de façon positive avec ses créanciers mais qu‘Athènes n‘était pas prête à accepter des demandes “illogiques”.

“Nous sommes prêts à discuter de tout dans le cadre de l‘accord (de sauvetage) et dans la limite du raisonnable, mais pas de choses au-delà du cadre de l‘accord ni au-delà de la raison”, a déclaré Alexis Tsipras lors d‘une réunion de son parti, Syriza (gauche).

“Nous ne discuterons pas de demandes qui ne sont pas fondées sur la logique et les chiffres”, a-t-il ajouté.

La Grèce et ses bailleurs de fonds ont bien avancé vendredi sur les réformes à mettre en oeuvre pour permettre à Athènes de recevoir une nouvelle tranche d‘aide, sans laquelle Athènes se retrouverait en situation de défaut de paiement au mois de juillet.

Les ministres de la zone euro se réuniront le 20 février pour faire le point sur la mise en oeuvre des réformes. (Karolina Tagaris; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below