9 février 2017 / 17:30 / il y a 6 mois

La DGCCRF transmet au parquet ses conclusions sur les moteurs PSA

PARIS, 9 février (Reuters) - Le ministère de l'Economie a annoncé jeudi que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait transmis à la justice les conclusions de son enquête sur les moteurs des véhicules de PSA Peugeot Citroën.

Bercy évoque dans un communiqué des "manquements présumés" dans l'enquête menée par la DGCCRF sur les moteurs du groupe PSA.

"Il revient maintenant à la justice de donner les suites qu'elle jugera nécessaires à ces manquements présumés", explique le ministère.

Après le scandale des logiciels truqués chez Volkswagen à l'automne 2015, les autorités françaises ont lancé des enquêtes sur les pratiques des constructeurs automobiles relatives aux émissions d'oxyde d'azote (NOx) considérées comme très polluantes.

Des rapports d'enquêtes concernant l'allemand Volkswagen, le français Renault et l'italo-américain Fiat Chrysler ont déjà été transmis au parquet de Paris, qui a ouvert des informations judiciaires visant Volkswagen et Renault.

Réagissant à l'annonce de Bercy, le groupe PSA s'est dit "extrêmement surpris" et a réaffirmé qu'il respectait les réglementations dans tous les pays où il opère.

"PSA se battra pour défendre ses technologies, son savoir-faire et sa compétitivité au service de l'industrie française", a déclaré Gilles Le Borgne, directeur de la R&D de PSA, cité dans un communiqué.

Le communiqué de PSA :

bit.ly/2lvmlFE

Matthieu Protard et Laurence Frost, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below