8 février 2017 / 10:51 / il y a 6 mois

LEAD 1-Carlsberg s'attend à des difficultés en Russie

(Rpt titre, aucun changement dans le texte)

par Teis Jensen

COPENHAGUE, 8 février (Reuters) - Les ventes de Carlsberg ont baissé et ont été inférieures aux prévisions dans chacune de ses trois régions d'activité au quatrième trimestre et le brasseur danois a prévenu mercredi que le durcissement des règles en matière de vente d'alcool en Russie allait peser sur son bénéfice cette année.

Le titre chute de 2,38% à 615,5 couronnes à 10h45 GMT, dans des volumes représentant déjà leur moyenne quotidienne sur les trois derniers mois. Il s'agit de loin de la plus forte baisse de l'indice sectoriel européen de l'alimentation et de la boisson lui-même en hausse de 0,86% au même moment.

Les ventes du troisième brasseur mondial en Europe de l'Est ont reculé de 2,5% à 2,33 milliards de couronnes (313,4 millions d'euros) alors que les analystes attendaient une progression de 7%.

Carlsberg estime que la loi russe limitant la capacité des bouteilles de bière en plastique à 1,5 litre pourrait réduire ses ventes dans ce pays de 5% cette année.

"En plus de cela, il pourrait y avoir un déclin supplémentaire du marché", a déclaré le directeur général Cees't Hart lors d'une conférence téléphonique, sans plus de précisions.

La Russie est le principal marché de Carlsberg en Europe de l'Est, où il réalise environ 20% de ses ventes.

Le brasseur danois peine sur ce marché russe depuis qu'il a mis la main en 2008 sur la principale marque de bière du pays, Baltika, en raison des mesures de lutte contre la consommation d'alcool et du ralentissement économique de la Russie.

Il avait néanmoins annoncé en novembre une forte progression de ses ventes en Russie au troisième trimestre, ce qui lui avait permis de gagner des parts de marché par rapport à ses concurrents Anheuser Busch Inbev et Heineken.

Globalement, Carlsberg s'attend à une hausse de son bénéfice d'exploitation d'environ 5% en 2017.

Il n'a pas publié de bénéfice pour le quatrième trimestre mais a déclaré que son bénéfice net sur l'ensemble de 2016 s'était élevé à 4,49 milliards de couronnes, un niveau légèrement supérieur aux prévisions des analystes interrogés par Reuters qui attendaient en moyenne 4,46 milliards de couronnes.

Le brasseur propose un dividende de 10 couronnes par action au titre de 2016, ce qui est davantage que les 9,47 couronnes attendues par les analystes.

Voir aussi: BREAKINGVIEWS-Carlsberg boss grapples with stubbornly flat pint (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below