7 février 2017 / 16:53 / il y a 8 mois

Les USA premiers responsables du dollar fort, dit Weidmann

MAYENCE, Allemagne, 7 février (Reuters) - La nouvelle administration américaine doit s‘en prendre à elle-même davantage qu‘à l‘Allemagne pour le récent raffermissement du dollar face à l‘euro, a déclaré mardi le président de la Bundesbank Jens Weidmann.

Il a qualifié de “plus qu‘absurdes” les accusations portées par l‘un des principaux conseillers du président américain Donald Trump, selon lesquelles l‘Allemagne profiterait d‘un euro trop faible au détriment des Etats-Unis et de ses partenaires européens.

“La thèse selon laquelle des manipulations de devises étrangères sont responsables de l‘actuelle vigueur du dollar n‘est pas confirmée par les faits”, a dit Jens Weidmann. “La hausse la plus récente du dollar est probablement due à des facteurs intérieurs, déclenchée par les annonces politiques du nouveau gouvernement.”

Le dollar s‘est raffermi d‘environ 3% face à l‘euro depuis la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle américaine le 8 novembre. Le nouveau président a promis relance budgétaire, baisses d‘impôts et dérégulation, autant d‘éléments jugés favorables à la croissance. (Francesco Canepa et Balazs Koranyi; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below