7 février 2017 / 09:22 / il y a 6 mois

Statoil-Le T4 affecté par une charge de dépréciation

OSLO, 7 février (Reuters) - La compagnie pétrolière norvégienne Statoil a publié mardi des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, affectés par une charge de dépréciation de 2,3 milliards de dollars (2,15 milliards d'euros).

Statoil, qui a réduit ses prévisions de cours de pétrole sur le long terme, a publié une perte nette d'exploitation de 1,9 milliard d'euros au quatrième trimestre, à comparer à un bénéfice de 152 millions de dollars sur la même période de 2015. Les économistes tablaient sur un résultat de 2,1 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

"Le bénéfice est affecté par une charge nette de dépréciation de 2,3 milliards de dollars principalement due à la réduction des prévisions de prix du pétrole sur le long terme", déclare le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice d'exploitation ajusté au quatrième trimestre a reculé à 1,66 milliard de dollars, contre 1,78 milliard de dollars un an plus tôt, en dessous des anticipations des analystes qui tablaient en moyenne sur une hausse à 2,27 milliards de dollars.

"Notre bénéfice est grevé par le résultat négatif de nos activités internationales en raison d'une augmentation des dépenses d'exploration, d'importantes opérations de maintenance et de charges de dépréciation", ajoute Statoil.

Le groupe maintient sa politique de dividende et indique qu'il pourrait procéder à un rachat d'actions, opération qu'il soumettra à ses actionnaires.

Statoil maintient pour 2017 le même budget de dépenses d'investissement qu'il avait prévu en 2016. En octobre dernier, il a expliqué que ses dépenses d'investissement 2016 seraient limitées à 11 milliards de dollars contre 12 milliards prévu auparavant, et ses dépenses d'exploration à 1,5 milliard contre 1,8 milliard.

Au final, il n'aura investi que 10 milliards de dollars l'année dernière.

La compagnie, qui a déjà réduit ses coûts de 3,2 milliards de dollars, a précisé vouloir réaliser un milliard de dollars d'économies supplémentaires en 2017.

Le titre perdait plus de 1,2% à 154,6 couronnes norvégiennes vers 9h00 GMT à la Bourse d'Oslo.

L'action a gagné 31% en 2016, battant le sous-indice des valeurs pétrolières du Stoxx 600 qui a affiché un gain de 24% sur la même période.

Gwladys Fouche, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below