3 février 2017 / 08:52 / il y a 7 mois

LEAD 1-Toshiba veut sortir des projets nucléaires britannique et indien-sources

* Le projet NuGen trop lourd à porter pour Toshiba - sources

* Le groupe ne sera plus chef de file des négociations en Inde-sources

* Il passera $5 à $7 mds de charges sur ses réacteurs aux USA

* Westinghouse invendable à cause de ses engagements (Actualisé avec précisions et contexte)

par Geert De Clercq et Kentaro Hamada

LONDRES/TOKYO, 3 février (Reuters) - Toshiba a l'intention de se retirer de son rôle de chef de file de projets de construction de réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne et en Inde, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

Ce désengagement conduirait Westinghouse, la filiale américaine spécialisée du groupe japonais, à recentrer ses activités sur les réacteurs nucléaires et les services, au détriment de l'ingénierie civile des centrales et de leur construction, ont expliqué les sources.

Il pourrait toutefois remettre en question la coentreprise NuGen créée avec le français Engie dans le but de construire sur le site de Moorside, en Grande-Bretagne, trois réacteurs AP1000 conçus par Westinghouse.

Ce projet estimé entre 15 et 20 milliards de dollars est désormais financièrement insupportable pour Toshiba, a dit l'une des sources, ajoutant que le gouvernement britannique n'avait pas encore été informé des intentions du groupe.

Deux des sources ont déclaré qu'Engie voulait aussi sortir de NuGen, la directrice générale du groupe français, Isabelle Kocher, ne souhaitant pas investir dans de nouveaux projets nucléaires. Engie s'est refusé à tout commentaire.

Londres pourrait donc devoir se mettre en quête de nouveaux partenaires pour le projet.

"Il faudra que ce soit quelqu'un qui ait un gros carnet de chèques. La vraie question pour Londres, de toute façon, c'est de savoir dans quelle mesure cela doit rester un projet privé", a dit un conseiller.

L'une des sources a déclaré que Toshiba envisageait de se retirer totalement de NuGen, dont il détient 60%, mais qu'une décision définitive ne serait prise qu'une fois conclue la vente de son activité de mémoires informatiques, annoncée le mois dernier.

Les trois sources informées de l'avancement du dossier ont requis l'anonymat car elles ne sont pas autorisées à s'exprimer publiquement.

RIEN N'EST DÉCIDÉ, ASSURE TOSHIBA

Un porte-parole de Toshiba a déclaré que le groupe était en train d'étudier tous ses projets dans l'énergie nucléaire hors du Japon. "Rien n'a été décidé à ce stade, y compris concernant les conséquences pour notre projet nucléaire de Moorside", a-t-il dit.

NuGen s'est refusé à tout commentaire.

Toshiba est devenu l'un des principaux acteurs mondiaux du nucléaire civil en 2006 en rachetant l'américain Westinghouse, mais la catastrophe de Fukushima cinq ans plus tard a changé la donne dans le secteur et les déboires du groupe japonais se sont aggravés ces deux dernières années avec un scandale comptable et les dépassements de coûts de plusieurs projets aux Etats-Unis.

Des sources proches du dossier ont dit que la dépréciation des activités américaines, qui doit être détaillée le 14 février lors de la publication des résultats de Toshiba, pourrait avoisiner six milliards de dollars (5,6 milliards d'euros), un montant équivalent aux fonds propres du groupe.

En Inde, Westinghouse est engagé dans des discussions avec le groupe public Nuclear Power Corporation of India sur un contrat de construction de six réacteurs AP1000. Mais les trois sources ont déclaré que celui-ci était désormais très compromis.

"Le gouvernement indien était content de n'avoir qu'un seul interlocuteur mais cela ne peut pas continuer", a dit la première source, ajoutant qu'un groupe d'ingénierie civile indien ou étranger, peut-être américain, pourrait participer aux négociations, et éventuellement financer le projet.

Dans cette hypothèse, Westinghouse fournirait simplement les équipements nucléaires, a ajouté la source.

Des représentants de Nuclear Power Corporation of India et du ministère indien des Affaires étrangères n'ont pas répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires.

avec Makiko Yamazaki Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below