27 janvier 2017 / 17:51 / il y a 7 mois

General Motors va transférer des emplois du Canada au Mexique

TORONTO, 27 janvier (Reuters) - General Motors va supprimer 625 postes dans son usine d'assemblage d'Ingersoll, dans la province canadienne de l'Ontario, d'ici la fin du mois de juillet, et il prévoit d'en transférer une partie au Mexique, a déclaré vendredi le président du principal syndicat du secteur automobile canadien.

"Cela a été annoncé totalement par surprise", a dit Jerry Dias, le président de l'Unifor, lors d'un entretien téléphonique. "C'est l'Aléna, cela n'a rien à voir avec Trump mais tout à voir avec l'Aléna."

Donald Trump, le président des Etats-Unis, a rencontré cette semaine les dirigeants des trois grands constructeurs américains et les a appelés à augmenter la production nationale tout en les décourageant d'investir au Mexique.

Il a par ailleurs promis de renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) qui lie depuis plus de 20 ans les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Une porte-parole de General Motors Canada a déclaré que le constructeur avait informé l'Unifor sur l'impact social de la réduction de la production de modèles anciens et du lancement sur le site d'Ingersoll de l'assemblage du nouveau modèle Equinox.

(Susan Taylor;

Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below