26 janvier 2017 / 15:42 / il y a 9 mois

Loi Macron-Les banques promettent de jouer le jeu de la mobilité

PARIS, 26 janvier (Reuters) - Les banques françaises assurent être en ordre de bataille pour mettre en oeuvre le dispositif de la loi Macron qui doit permettre aux particuliers de changer plus facilement d‘établissement bancaire.

“Les banques sont prêtes pour lancer ce nouveau service de mobilité bancaire”, écrit jeudi dans un communiqué la Fédération bancaire française (FBF) au sujet de ce mécanisme censé améliorer la concurrence au profit des consommateurs, qui entrera en vigueur le 6 février.

“Le client n‘a plus qu‘une opération à faire. Il lui suffit de signer un mandat de mobilité à sa nouvelle banque et de lui fournir les coordonnées bancaires du compte dans sa banque d‘origine”, explique la FBF, pour qui tous les processus sont d‘ores et déjà en place.

Les émetteurs de virement et de prélèvement, comme les employeurs, la Sécurité sociale, les fournisseurs d‘énergie ou de téléphonie, seront notifiés du changement et cela ne sera plus au consommateur de les avertir individuellement.

La mise en oeuvre de cette disposition de la loi Macron fait craindre à certains établissements traditionnels une concurrence accrue des banques en ligne, dont les frais sont généralement moins élevés.

D‘autant que cette concurrence accrue devrait aussi s‘intensifier avec l‘irruption d‘ici quelques semaines sur le marché français d‘Orange Bank, qui a promis une “rupture” en termes de tarifs. (Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below