26 janvier 2017 / 13:16 / dans 10 mois

LEAD 1-Fiat Chrysler pense réduire sa dette de près de moitié

(Actualisé avec des détails, citation et cours de Bourse)

MILAN, 26 janvier (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles(FCA) , qui veut prouver sa capacité à générer de la trésorerie d‘ici la fin 2018, a annoncé jeudi qu‘il comptait réduire sa dette nette plus rapidement que prévu cette année pour la ramener sous 2,5 milliards d‘euros.

Le septième constructeur automobile mondial a déjà ramené son endettement à 4,59 milliards d‘euros fin décembre, ce qui est mieux que les projections des analystes qui s‘établissaient à 4,86 milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

“Le marché apprécie vraiment les prévisions de 2017, surtout celles de l‘endettement net et du bénéfice d‘exploitation, qui sont plus volontaristes que prévu”, a dit un trader de Milan. Les analystes s‘attendent à ce que l‘endettement net du constructeur automobile soit ramené à quatre milliards d‘euros d‘ici la fin de l‘année.

L‘action Fiat Chrysler a bondi d‘environ 5% en Bourse de Milan durant la matinée, à son cours le plus élevé depuis mars 2015, avant de réduire son gain à 2,7% vers 13h10 GMT. L‘indice sectoriel de l‘automobile en Europe cédait 0,5% environ au même moment.

Le groupe italo-américain a publié un bénéfice d‘exploitation ajusté (Ebit) et un chiffre d‘affaires trimestriels en hausse tous deux de 1% à, respectivement, 1,55 milliard et 29,72 milliards d‘euros, des montants proches du consensus.

Le constructeur a amélioré ses résultats tout au long de 2016 grâce à une solide performance en Amérique du Nord, à son redressement en Europe et à une performance bien meilleure de sa marque haut de gamme Maserati qui a lancé son premier SUV, le Levante.

L‘Amérique du Nord a représenté 85% des bénéfices enregistrés par Fiat Chrysler l‘an dernier et le groupe a augmenté sa marge bénéficiaire dans la région à 7,4% contre 6,4% afin de réduire l‘écart avec ses concurrents General Motors et Ford.

Sous la pression du nouveau président américain Donald Trump, qui a menacé d‘imposer de lourds droits de douane aux constructeurs automobiles qui délocalisent leur production, FCA a annoncé jeudi son intention d‘investir un total de 2,5 milliards de dollars (2,33 milliards d‘euros) dans trois de ses usines américaines pour développer ses marques Jeep et RAM et créer 1.700 emplois.

Fiat Chrysler prévoit pour 2017 un Ebit ajusté de plus de sept milliards d‘euros, contre six milliards l‘an dernier, et un chiffre d‘affaires situé entre 115 milliards et 120 milliards.

Il a relevé l‘an dernier ses objectifs financiers pour 2018, grâce aux fortes ventes de ses SUV Jeep mais des doutes demeurent quant à son exposition à un marché américain morose, marqué par une baisse des prix, des coûts de rappel et dee risques d‘amendes liées aux émissions des moteurs diesel. (Agnieszka Flak; Juliette Rouillon et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below