24 janvier 2017 / 16:28 / il y a 7 mois

LEAD 1-La croissance des ventes de J&J au T4 déçoit

(Actualisé avec prévisions 2017, précisions et cours de Bourse)

24 janvier (Reuters) - Johnson & Johnson a annoncé mardi une croissance moins forte que prévu de ses ventes au quatrième trimestre, pénalisées par le ralentissement de la demande pour ses matériels médicaux et un dollar fort.

Le leader mondial des produits d'hygiène et de santé, qui prévoit également un bénéfice et un chiffre d'affaires pour 2017 en dessous des attentes, perd 1,94% à Wall Street à 16h15 GMT, sous perfomant les indices Dow Jones et S&P-500 en hausse d'environ 0,25%.

J&J, qui cherche à renouveler son portefeuille de médicaments, a dit par ailleurs étudier des options stratégiques pour son pôle diabète, notamment ses marques LifeScan, Animas Corp et Calibra Medical. La division diabète a représenté 2,5% du total des ventes du groupe au dernier trimestre.

La faible augmentation du chiffre d'affaires de l'activité pharmaceutique a pesé sur les résultats trimestriels du groupe.

Les ventes de J&J ont progressé de 1,7% à 18,11 milliards de dollars (16,85 milliards d'euros) au quatrième trimestre, mais ce chiffre est inférieur aux 18,28 milliards prévus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes de sa division de matériel médical ont, elles, augmenté de 0,2% à 6,44 milliards de dollars, un rythme inférieur à la hausse de 1% enregistrée au trimestre précédent.

Les ventes des médicaments du groupe contre le cancer, l'Imbruvica et le Velcade, ont été inférieures aux estimations du consensus, selon les analystes Jefferies.

Les ventes du Remicade, le traitement vedette du groupe, ont baissé de 3,3% au cours du trimestre, premier repli de l'année 2016, bien que les ventes soient conformes au consensus.

Aux Etats-Unis, le Remicade est désormais concurrencé par l'Inflectra, un biosimilaire de Pfizer lancé le 21 novembre, au milieu du trimestre, à un prix inférieur de 15% au traitement de J&J.

Le bénéfice net de J&J s'est établi à 3,81 milliards de dollars, soit 1,38 dollar par action, à comparer à 3,22 milliards, soit 1,15 dollar par action, un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net est ressorti à 1,58 dollar par action, un chiffre supérieur de deux cents au consensus des analystes. (Natalie Grover; Catherine Mallebay-Vacqueur et Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below