23 janvier 2017 / 09:35 / il y a 8 mois

LEAD 2-La batterie a provoqué la combustion des Note 7-Samsung

* La batterie incriminée pour les incendies du Note 7

* Samsung pourrait reporter le lancement du Galaxy S8

* L‘action Samsung Electronics prend 2,3% (Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

par Hyunjoo Jin et Se Young Lee

SEOUL, 23 janvier (Reuters) - Samsung Electronics a laissé entendre lundi que le lancement du prochain smartphone de sa gamme phare Galaxy S pourrait être reporté, le géant sud-coréen de l‘électronique s‘engageant à améliorer la sécurité de ses produits à la suite de son enquête concernant les combustions du Galaxy Note 7.

A l‘occasion de la publication de cette enquête, qui a duré plusieurs mois, le groupe a confirmé qu‘un défaut de batterie était à l‘origine des combustions, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication de ce téléphone haut de gamme.

En annonçant les conclusions de son enquête relative à l‘un des plus retentissants échecs industriels du secteur technologique, le géant électronique sud-coréen tente de redorer son blason sur un segment où il est le numéro un mondial.

Koh Dong-jin, directeur général de la division mobile de Samsung, a dit que des procédures avaient été mises en place pour éviter que de tels incendies se reproduisent dans ses appareils à venir, dont le S8.

“Les leçons de cet incident ont désormais été intégrées dans nos procédures et dans notre culture”, a-t-il souligné lors d‘un point de presse. “Samsung Electronics travaillera sans relâche à regagner la confiance des consommateurs.”

Au sujet du Galaxy S8, Koh Dong-jin a déclaré que l‘appareil ne serait pas dévoilé au Mobile World Congress de Barcelone, où Samsung présente généralement ses produits phares.

Le directeur général de la division mobile n‘a pas voulu faire d‘autres commentaires au sujet du calendrier de lancement du S8.

Le titre Samsung a gagné lundi 2,31% à la Bourse de Séoul, dont l‘indice Kospi a terminé pratiquement inchangé (+0,02%).

COURTS-CIRCUITS

“Je pense que le groupe en a fait suffisamment pour convaincre la plupart des consommateurs qu‘il sait ce qui s‘est passé et qu‘il saura éviter de nouveaux cas”, a déclaré Patrick Moorhead, président du cabinet de conseil spécialisé en technologies Moor Insights & Strategy.

Koh Dong-jin a affirmé que l‘enquête menée par l‘entreprise et celles d‘organisations indépendantes avaient établi que la batterie était la cause unique des incendies du Note 7, précisant que des défauts de conception et de fabrication de cette batterie avaient provoqué des courts-circuits.

Samsung Electronics n‘a pas donné le nom des fournisseurs de batteries mais le groupe les avait précédemment identifiés comme étant Samsung SDI, une filiale, et le groupe chinois Amperex Technology.

SDI a dit dans un communiqué qu‘il allait investir 150 milliards de wons (120 millions d‘euros) dans l‘amélioration de la sécurité de ses produits, ajoutant toujours s‘attendre à être le fournisseur de batteries pour smartphones de sa maison mère.

Samsung a dit de son côté ne pas avoir l‘intention d‘attaquer en justice ses fournisseurs de batteries, ajoutant avoir défini un programme de vérification des batteries en huit points.

Il y a une semaine, une source proche du dossier avait dit que Samsung Electronics allait incriminer la batterie du Galaxy Note 7, qui devait être le grand concurrent de l‘iPhone 7 d‘Apple.

Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Note 7 à l‘issue d‘un premier rappel de 2,5 millions d‘exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur ce combiné vendu aux Etats-Unis à 882 dollars (833 euros).

Le groupe sud-coréen avait alors comptabilisé une charge d‘exploitation qui a amputé son bénéfice de 6.100 milliards de wons (4,88 milliards d‘euros) sur trois trimestres.

Le nombre d‘appareils Note 7 rappelés s‘élève désormais à 3,06 millions, soit 96% des appareils écoulés.

Malgré l‘impact du fiasco de l‘appareil, Samsung Electronics devrait publier mardi son meilleur résultat trimestriel en près des trois ans, à la faveur notamment de ventes solides dans les puces mémoire. (Benoît Van Overstraeten et Patrick Vignal pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below