20 janvier 2017 / 19:09 / il y a 8 mois

Un pays quittant la zone euro devrait solder son compte-Draghi

FRANCFORT, 20 janvier (Reuters) - Tout pays qui souhaiterait quitter la zone euro devrait au préalable solder ses comptes avec le système de paiements commun, a expliqué le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, dans une lettre à deux députés européens italiens.

“Si un pays devait quitter l‘Eurosystème, ses avoirs sur ou ses dettes à la BCE devraient d‘abord être réglés en totalité”, a-t-il écrit.

Pour l‘Italie, par exemple, un tel solde représenterait 358,6 milliards d‘euros à payer sur la base des données à fin novembre du système de paiements Target 2, qui enregistre tous les flux de paiements entre les pays membres de la zone euro.

La menace de défauts sur des dettes transfrontalières est souvent citée comme un facteur de cohésion de la zone euro. Les paiements n‘étant généralement pas soldés, les économies les plus faibles, dont font partie l‘Italie, l‘Espagne et la Grèce, ont accumulé d‘importants soldes débiteurs envers Target 2, alors que l‘Allemagne, à l‘opposé, affiche un solde créditeur de 754,1 milliards d‘euros.

Dans sa lettre aux deux élus italiens, Mario Draghi réaffirmé que ces déséquilibres sont dus en partie aux achats d‘obligations de la BCE, une part importante de ces achats étant effectués auprès de vendeurs basés en Allemagne.

Francesco Canepa; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below