20 janvier 2017 / 20:09 / il y a 9 mois

Schlumberger attend la reprise à l'international fin 2017

(Actualisé avec prévisions, commentaire et cours)

par Swetha Gopinath et Arathy S Nair

20 janvier (Reuters) - Schlumberger, numéro un mondial des services pétroliers, a déclaré vendredi ne pas s‘attendre à une reprise “spectaculaire” de ses marchés à l‘international à court terme alors qu‘en Amérique du Nord, les producteurs de pétrole et de gaz de schiste sont déjà en train de relancer leur activité.

Le groupe américain a fait état d‘une baisse de plus de 8% sur un an de son chiffre d‘affaires au quatrième trimestre 2016, la vigueur de l‘activité au Moyen-Orient et en Amérique du Nord n‘ayant pas suffi à compenser la faiblesse de l‘Amérique latine, de l‘Europe, de la Russie et de l‘Afrique.

“Nos activités internationales ressemblent actuellement à un ressort enroulé fortement comprimé”, a déclaré le PDG, Paal Kibsgaard, lors d‘une téléconférence avec des analystes financiers.

“Les niveaux d‘activité sur les principaux segments de marché, comme l‘exploration et l‘eau profonde, sont à des plus bas records et même si nous n‘attendons pas de reprise spectaculaire à court terme, la tendance ne peut être que favorable de ce point de vue.”

La remontée des cours du pétrole ces derniers mois a favorisé un redémarrage des activités d‘exploration-production, notamment dans les gisements de pétrole et gaz de schiste nord-américains, après deux ans de coupes dans les budgets.

Mais pour Paal Kibsgaard, la reprise à l‘international devra attendre la fin de cette année, une opinion que partage Rob Desai, analyste d‘Edward Jones.

“C‘est à la fin 2017 que l‘on commencera à voir la situation s‘améliorer réellement sur les marchés internationaux”, a dit ce dernier.

Schlumberger ne réalise qu‘un quart de son chiffre d‘affaires en Amérique du Nord, contre plus de 40% pour son grand rival Halliburton.

Au quatrième trimestre, son chiffre d‘affaires dans cette région a augmenté de 4% par rapport aux trois mois précédents, à 1,77 milliard de dollars (1,65 milliard d‘euros). La croissance a été plus lente à l‘international, de 1% seulement à 5,28 milliards de dollars.

La perte nette sur les trois derniers mois de 2016 s‘est établie à 204 millions de dollars, soit 15 cents par action, contre une perte beaucoup plus importante, de 1,02 milliard de dollars (81 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le groupe a dégagé un bénéfice par action au quatrième trimestre de 27 cents, en ligne avec le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires total s‘est contracté de 8,2% sur un an à 7,11 milliards de dollars, à comparer avec un consensus de 7,07 milliards.

A Wall Street, l‘action Schlumberger perdait 0,92% à 86,40 dollars à une heure de la clôture.

Arathy S Nair à Bangalore, Catherine Mallebay-Vacqueur et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below