19 janvier 2017 / 08:19 / il y a 9 mois

LEAD 2-Carrefour déçoit, le marché attend mieux dans les hypers France

* Croissance de 2,9% en comparable au T4 et de 3,0% sur l‘année

* Les ventes des hypers en France en baisse de 1,2% au T4

* L‘Ebit 2016 sera proche du consensus médian de 2,39 mds-dirfin

* Le groupe espère toujours coter Carmila et le Brésil en 2017

* Baisse du titre en Bourse (Actualisé avec conférence, commentaires, réaction en Bourse)

par Pascale Denis

PARIS, 19 janvier (Reuters) - Carrefour a maintenu la cadence au quatrième trimestre grâce au Brésil et à l‘Europe mais le deuxième distributeur mondial reste à la peine dans les hypermarchés en France, où le redressement tarde à se matérialiser.

Le chiffre d‘affaires du groupe a totalisé 23,36 milliards d‘euros sur les trois derniers mois de 2016, dépassant les 23,21 milliards du consensus réalisé pour Reuters par Inquiry Financial.

A taux de change constants, la croissance est ressortie à 3,5% hors essence (+3,6% au troisième trimestre), tandis qu‘à magasins comparables et hors effets calendaires elle a légèrement décéléré à 2,9% après une hausse de 3,2%.

En France (43% des ventes annuelles), dans un contexte concurrentiel toujours féroce et marqué par d‘intenses promotions, Carrefour a ralenti le pas avec une hausse des ventes limitée à 0,7% en comparable (+1,2% au trimestre précédent), faisant cependant mieux que son concurrent Casino (+0,2%).

Surtout, la nouvelle contre-performance des hypermarchés (-1,4% en comparable après -1,6% sur neuf mois) a déçu.

En Bourse, le titre Carrefour (-0,68% à 22,785 euros à 13h20) sous-performe l‘indice CAC 40 (-0,13%).

“Une amélioration des ventes des hypers en France est une condition indispensable pour que les investisseurs puissent se concentrer sur d‘autres initiatives créatrices de valeur”, commentent les analystes de Raymond James, pour qui les hypers doivent mieux se différencier et être plus compétitifs.

Pressé de questions sur le sujet lors d‘une conférence téléphonique avec les analystes, le directeur financier de Carrefour Pierre-Jean Sivignon a promis une amélioration, avec des promotions “plus agiles et (...) plus décentralisées”, un meilleur assortiment et plus de produits frais et bio.

SOLIDES PERFORMANCES DES SUPERS ET DE LA “PROXI”

Le distributeur, qui a changé l‘équipe dirigeante de ses hypers en France en juin 2016, a précisé que les ventes y étaient positives depuis deux trimestres dans l‘alimentaire.

Le non-alimentaire, lourdement concurrencé par les acteurs spécialisés mais vecteur indispensable de trafic dans les magasins, devrait quant à lui profiter de la plate-forme de e-commerce développée avec Rue du Commerce, acquise début 2016.

Le recul des hypers a été cependant compensé par la solide dynamique des supermarchés (+3,3%) et de la proximité (+2,9%).

Interrogé lors d‘une conférence téléphonique avec la presse sur le résultat opérationnel courant à attendre pour 2016, Pierre-Jean Sivignon a déclaré qu‘il serait “très proche du consensus médian de 2,39 milliards d‘euros”, en baisse de 2% par rapport aux 2,44 milliards d‘euros de 2015.

Ce consensus, qui était de 2,50 milliards d‘euros en avril 2016, a été régulièrement révisé à la baisse par les analystes face aux difficultés du marché français.

Le directeur financier a également indiqué que Carrefour espérait toujours pouvoir coter en 2017 sa filiale immobilière Carmila ainsi que ses actifs brésiliens.

Au Brésil, son deuxième marché, Carrefour a vu ses ventes progresser de 9% en comparable, ralentissant la cadence après une hausse de 12,4% au trimestre précédent dans un marché rendu plus difficile par les baisses de prix opérées par GPA, filiale de Casino et premier distributeur alimentaire du pays.

Le groupe a accéléré le pas en Espagne mais a limité son avance en Italie. En Chine, les ventes ont enregistré une amélioration avec une baisse plus limitée (-5,4%).

Au total, Carrefour signe sa meilleure croissance annuelle depuis cinq ans. Il boucle l‘année sur un chiffre d‘affaires de 85,70 milliards d‘euros, en croissance de 3,0% en données comparables grâce à une hausse de 4,9% à l‘international, qui a partiellement compensé une quasi-stagnation (+0,3%) en France.

Le groupe publiera ses résultats annuels le 9 mars.

Le communiqué :

bit.ly/2jBomSb (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below