18 janvier 2017 / 08:10 / il y a 7 mois

Pearson-Dividende, objectifs réduits face à un marché US déprimé

LONDRES, 18 janvier (Reuters) - Pearson a réduit ses objectifs de bénéfice des deux prochaines années, ainsi que le dividende prévu sur les résultats de 2017, et a fait savoir qu'il pourrait vendre sa participation dans l'éditeur Penguin Random House en raison d'une situation "sans précédent" affectant ses grands marchés.

L'éditeur britannique d'ouvrages pédagogiques, qui a émis une série d'avertissements sur ses résultats ces dernières années en raison de mauvaises performances aux Etats-Unis et de marchés émergents instables, a précisé mercredi qu'il avait dû prendre des initiatives radicales pour amortir les conséquences du passage du papier au numérique.

"Le secteur de l'éducation subit une période de changement et d'instabilité sans précédent", dit le directeur général John Fallon. "Notre segment éducation supérieure s'est encore contracté et plus vite que prévu en 2016".

Il a ajouté qu'il pensait avoir dégagé en 2016 un bénéfice d'exploitation conforme à son objectif grâce à un programme de réduction des coûts mais il anticipe pour cette année un bénéfice inférieur de quelque 180 millions de livres (208 millions d'euros) à ce qu'il projetait début 2016.

Pearson a renoncé à son objectif de bénéfice d'exploitation de 2018 et a dit qu'il reformulerait son dividende à compter de cette année. Il versera un dividende de 52 pence sur les résultats de 2016, comme en 2015.

L'éditeur britannique, propriétaire de 47% de Penguin Random House, une coentreprise avec le groupe de médias allemand Bertelsmann, a également déclaré qu'il pourrait revendre sa participation ou recapitaliser l'entreprise et extraire un dividende pour préserver son bilan.

Bertelsmann a dit de son côté qu'il pourrait augmenter sa participation dans Penguin Random House "pour autant que les conditions financières soient justes".

"Stratégiquement, cela renforcerait non seulement l'une de nos plus importantes entreprises de contenus mais également notre présence aux Etats-Unis, notre deuxième marché", observe dans un communiqué Thomas Rabe, prsident du directoire du groupe allemand.

Bertelsmann et Pearson avaient regroupé leurs activités d'édition en 2013, Bertelsmann obtenant 53% de la coentreprise.

L'action Pearson a ouvert en baisse de près de 20% en Bourse de Londres, dont l'indice FTSE 100 a débuté en hausse de 0,5%. Pearson est de loin la plus forte perte des indices paneuropéens Stoxx 600 et FTSEurofirst 300.

Kate Holton, avec Georgina Prodhan à Francfort, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below