16 janvier 2017 / 07:16 / il y a 7 mois

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 16 janvier (Reuters) - Les Bourses principales européennes sont attendues en légère baisse lundi à l'ouverture, à l'exception de Londres qui s'annonce en petite hausse, dans un contexte de nouveau repli de la livre dans un regain d'inquiétudes sur les conséquences du vote britannique en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

La journée sera aussi marquée par l'annonce d'une méga-fusion dans l'optique entre Essilor et l'italien Luxottica.

Selon le Sunday Times, qui cite une source gouvernementale, la Première ministre, Theresa May, signalerait mardi son choix de négocier un "Brexit dur", avec une sortie du marché unique pour retrouver le contrôle des frontières.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait perdre jusqu'à 0,22% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,24% alors que le FTSE à Londres, à un niveau record après 14 séances de suite de gains, pourrait progresser jusqu'à 0,20%.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 1%, l'indice ayant clôturé à son plus bas niveau en plus de deux semaines, sous le coup de l'appréciation du yen qui profite de l'aversion au risque face aux craintes d'un "Brexit dur".

L'attente de précisions sur la politique commerciale des Etats-Unis sous la présidence de Donald Trump, à quelques jours de son discours d'investiture vendredi, a également incité les investisseurs à prendre leurs profits à Tokyo.

"Le marché montre davantage de réticences à jouer l'effet Trump faute de précisions sur ses projets de dépenses budgétaires et de données chiffrées à l'appui de cette politique", écrivent les analystes d'ANZ dans une note.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,52%.

Wall Street a fini sur une note stable ou en hausse vendredi, de bons résultats de banques ayant été jugés prometteurs pour le reste de la saison et semblant justifier la vague de hausse depuis l'élection de Trump.

La Bourse de New York continuera d'évoluer cette semaine au gré des résultats de sociétés, notamment de Morgan Stanley, Citibank et Bank of New York Mellon, et de statistiques importantes , en attendant le discours d'investiture de Donald Trump vendredi à Washington.

Mais l'attention se porte avant tout sur le marché des changes, avec une livre sterling qui a touché son plus bas niveau en trois mois, à 1,1983 dollar , après avoir terminé à 1,2175 dollar à New York vendredi.

La devise britannique se traite à 1,2028 dollar vers 07h50 GMT.

Le pétrole progresse légèrement après avoir perdu 3% la semaine dernière.

VALEURS À SUIVRE

* Le français ESSILOR, numéro un mondial de l'optique ophtalmologique, et l'italien LUXOTTICA, premier fabricant mondial de montures de lunettes, ont annoncé lundi une fusion pour créer un nouveau géant du secteur, pesant 46 milliards d'euros en Bourse, selon leur valorisation actuelle.

* AREVA. Le groupe nucléaire n'a pas connaissance d'une quelconque enquête en cours aux Etats-Unis mais se "tiendrait à disposition" pour coopérer si c'était le cas, a réagi un porte-parole après un article du Journal du dimanche selon lequel le département américain de la Justice a demandé au FBI d'enquêter sur le rachat de la société canadienne Uramin en 2007.

* RENAULT. D'autres constructeurs automobiles que Renault pourraient faire l'objet d'enquêtes judiciaires en France pour tromperie sur les émissions polluantes de leurs moteurs, a déclaré la ministre de l'Environnement Ségolène Royal au Journal du dimanche, en disant toutefois n'avoir aucune raison de penser que la firme au losange a utilisé un logiciel truqueur comme l'allemand Volkswagen.

* VIVENDI a annoncé vendredi soir avoir versé 1,17 milliard d'euros pour acquérir 25,7% de Mediaset entre les 13 et 22 décembre, selon des documents boursiers.

* ALLIANZ est intéressé par des acquisitions, notamment aux Etats-Unis, où l'assureur allemand est prêt à prendre en considération des sociétés de taille importante, déclare Olivier Baete, président du directoire du groupe, dans un entretien publié lundi par le Süddeutsche Zeitung.

* Tableau des principaux marchés mondiaux (Avec Wayne Cole, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below