13 janvier 2017 / 09:52 / il y a 7 mois

Le parquet ouvre une enquête sur le diesel de Renault-source

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert jeudi une information judiciaire sur Renault sur une éventuelle tromperie sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel, a-t-on appris vendredi de source proche du parquet de Paris.

Trois juges d'instruction sont chargés d'enquêter sur une éventuelle "tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués, avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l'homme ou de l'animal", a dit cette source.

Le titre Renault a chuté de plus de 4% à la Bourse de Paris à l'annonce de cette information judiciaire.

Après l'éclatement de l'affaire de trucage des émissions diesel de véhicules Volkswagen, à l'automne 2015, le gouvernement a confié une enquête à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour faire la lumière sur les émissions en conditions réelles de conduite de toutes les marques commercialisées en France.

Plusieurs véhicules Renault ont été particulièrement montrés du doigt pour leurs dépassements d'oxydes d'azote (NOx) lors des tests sur route menés par la Commission Royal, en raison du choix d'une plage de fonctionnement optimal du système de dépollution plus étroite que chez d'autres constructeurs. La DGCCRF a transmis son enquête à la justice en novembre dernier. (Simon Caraud, Gilles Guillaume et Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below