12 janvier 2017 / 13:04 / il y a 7 mois

L'opposition au QE a donné de la voix en décembre-minutes BCE

FRANCFORT, 12 janvier (Reuters) - Les opposants au programme d'assouplissement quantitatif (QE) de la Banque centrale européenne (BCE) se sont exprimé sans ambages lors de la réunion de politique monétaire du début décembre, au terme de laquelle l'institut d'émission a prolongé ses rachats d'actifs en dépit d'une amélioration de la conjoncture.

L'inflation de la zone euro augmente, en raison surtout de la stabilisation des prix pétroliers, ce qui pousse certains, en Allemagne surtout, à réclamer l'allègement d'un programme dont le montant global atteint désormais 2.300 milliards d'euros.

Rare témoignage d'une confrontation ouverte au sein de la BCE, le compte rendu de la réunion du Conseil des gouverneurs du 8 décembre montre que "quelques membres" ont rejeté les deux propositions présentées en vue de poursuivre les rachats obligataires au-delà de mars 2017.

"Quelques membres n'ont pu soutenir aucune des deux possibilités avancées, tout en saluant la réduction des montants rachetés", lit-on dans le compte rendu.

Le directoire de la BCE a proposé de poursuivre les achats soit jusqu'en décembre au rythme de 60 milliards d'euros mensuels soit jusqu'en septembre à raison de 80 milliards d'euros par mois. C'est la première proposition qui a été retenue.

Francesco Canepa et Andreas Framke, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below