11 janvier 2017 / 16:01 / il y a 10 mois

La Grèce veut rester majoritaire dans son réseau gazier-presse

ATHENES, 11 janvier (Reuters) - La Grèce veut conserver une participation majoritaire dans l‘exploitant du réseau gazier DESFA après l‘échec d‘un projet de cession de 66% de son capital, rapporte mercredi le quotidien grec Kathimerini.

Le gouvernement grec et le premier raffineur du pays, Hellenic Petroleum, étaient parvenus à un accord pour vendre la participation dans DESFA à l‘azerbaïdjanais SOCAR pour 400 millions d‘euros.

Athènes a ensuite augmenté moins que prévu les tarifs du gaz et SOCAR a demandé une baisse du prix, ce qui a fait échouer la transaction.

Le fonds grec chargé des privatisations détient 65% du capital de DESFA, le reste appartenant à Hellenic Petroleum.

Les privatisations prévues par l‘accord de 86 milliards d‘euros conclu en juillet 2015 par le gouvernement grec et ses créanciers internationaux prennent du retard. Selon le budget 2017, elles ont rapporté 500 millions d‘euros au gouvernement l‘an dernier, loin de l‘objectif de 2,5 milliards d‘euros fixé dans le cadre du plan d‘aide.

Pour 2017, l‘objectif est de 2,6 milliards d‘euros, dont 180 millions provenant de la vente de DESFA. (Angeliki Koutantou; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below