10 janvier 2017 / 09:45 / il y a un an

LEAD 1-GB-Morrisons a connu son meilleur Noël depuis 7 ans

* Morrisons annonce des ventes de Noël en hausse de 2,9%

* Tesco sort gagnant de la période, selon Kantar Worldpanel

* Morrisons (+4%) à un pic de 3 ans en Bourse, Tesco gagne 3,5% (Actualisé avec précisions, chiffres de Kantar, cours de Bourse)

LONDRES, 10 janvier (Reuters) - Les enseignes britanniques de supermarchés ont redressé la tête pendant les fêtes de fin d‘année, avec Morrisons qui a fait état mardi de sa plus forte croissance depuis sept ans et le leader Tesco qui sort gagnant des relevés de Kantar Worldpanel.

Morrisons, le numéro quatre du secteur, a fait état d‘une progression de 2,9% de ses magasins ouverts depuis au moins un an, hors carburant, sur les neuf semaines au 1er janvier.

Les analystes prévoyaient en moyenne une croissance de 1,1%, après une hausse de 1,6% au troisième trimestre.

Pour l‘ensemble de l‘année, le groupe de Bradford, dans le nord de l‘Angleterre, dit tabler sur un bénéfice avant impôts de l‘ordre de 330-340 millions de livres (378-390 millions d‘euros). Le consensus est actuellement de 326 millions de livres, à comparer à un résultat de 302 millions pour l‘exercice 2015/2016.

Tesco, le numéro un du secteur, publiera ses chiffres jeudi et le numéro deux Sainsbury’s mercredi.

La firme de recherche Kantar Worldpanel estime que Tesco a accru ses ventes de 1,3% sur les 12 semaines au 1er janvier, à comparer à une progression de 1,2% pour Morrisons. Celles de Sainsbury’s ont à l‘inverse décru de 0,1% et la baisse atteint 2,4% pour Asda, la troisième enseigne britannique de supermarchés qui est contrôlée par l‘américain Wal-Mart.

A la Bourse de Londres, Morrison’s grimpe de 3,96% à 246,8 pence vers 9h30 GMT, après un pic de deux ans à 263, et Tesco prend 3,53% à 208,01, contribuant à la progression de 0,20% de l‘indice FTSE-100.

Sainsbury’s prend 1,73% dans leur sillage.

L‘étude de Kantar montre aussi que les prix sous-jacents des produits alimentaires ont augmenté de 0,2% sur les 12 semaines au 1er janvier au Royaume-Uni, leur première progression depuis 2014.

L‘inflation britannique est repartie à la hausse à la suite de la dépréciation du sterling qui a résulté du référendum de juin sur le Brexit, et elle devrait atteindre environ 3% en 2017.

Les ventes de l‘ensemble du secteur de la distribution alimentaire ont augmenté de 1,8% à 27,8 milliards de livres (31,8 milliards d‘euros) sur la période étudiée par Kantar, soit leur plus fort taux de croissance depuis juin 2014.

Avec ses bons chiffres de Noël, Morrisons confirme son redressement sous la houlette de son directeur général David Potts, arrivé en mars 2015 en provenance de Tesco avec pour mission de relancer le groupe face à la concurrence des hard discounters Aldi et Lidl.

Potts a fait revenir les consommateurs en réduisant les prix et en améliorant la qualité des produits et celle des services, des efforts salués par une hausse de 55% du cours de Bourse de Morrisons en 2016.

Selon Kantar, la part de marché de Morrisons s‘établissait à 10,9% au 1er janvier, contre 28,2% pour Tesco, 16,7% pour Sainsbury’s et 15,5% pour Asda. Aldi détenait 6,0% du marché, contre 5,5% un an plus tôt, et Lidl 4,4% contre 4,2%.

Le données de Kantar Worldpanel (James Davey, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below