6 janvier 2017 / 16:51 / dans 10 mois

Gestion-Retour confirmé pour l'instant sur l'obligataire-BAML

* Flux sur les classes d'actifs depuis l'élection de Trump:
    * bit.ly/2hYJnlm

    PARIS, 6 janvier (Reuters) - Les fonds d'investissement
collectifs investis en obligations ont enregistré leurs plus
fortes entrées nettes en trois mois sur la semaine au 4 janvier
même si la pause dans les dégagements sur cette catégorie
d'actifs pourrait n'être que momentanée, montrent des données
publiées vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global
Research.
    Les fonds obligataires ont bénéficié de 6,3 milliards de
dollars de souscriptions nettes sur la période après des entrées
de 3,4 milliards la semaine précédente, elle aussi marquée par
la faiblesse des transactions du fait des fêtes de fin d'année. 
    Les fonds dédiés aux obligations à haut rendement ont
enregistré une sixième semaine consécutive de souscriptions
nettes (+900 millions de dollars) et ceux investis en
obligations en catégorie d'investissement ont engrangé 3,6
milliards de dollars.
    Les dégagements sur les fonds obligataires avaient totalisé
41,5 milliards de dollars sur les huit semaines précédentes en
liaison avec la remontée des taux longs et les anticipations
d'accélération de la reprise mondiale après l'élection de Donald
Trump à la présidence des Etats-Unis qui ont entraîné
d'importantes réallocations dans les portefeuilles.
    Graphique sur les flux de souscriptions dans les différentes
catégories de fonds depuis l'élection de Donald Trump: 
    bit.ly/2hYJnlm
    
    Les fonds actions ont engrangé 5,5 milliards de dollars
d'entrées nettes sur la période qui se sont presque
exclusivement dirigés vers les fonds investis en actions
américaines (+6,2 milliards de dollars), selon la banque
d'investissement, qui reprend des données d'EPFR Global, société
de recherche spécialisée dans le suivi des flux de souscription
des grandes sociétés de gestion internationales.
    Les fonds dédiés aux actions japonaises ont accusé les
sorties nettes les plus élevées en six semaines à 1,4 milliard
de dollars. Ceux investis sur les actions émergentes ont subi
une troisième semaine consécutive de rachat à hauteur de 600
millions de dollars. Les flux sur les fonds en actions
européennes ont été quasi-stables (-100 millions de dollars). 
    "Du tangage sur les actifs risqués ne serait pas surprenant
dans les prochaines semaines, les opérateurs cherchant à jouer
un repli des marchés", préviennent les analystes de BAML qui
citent l'approche de l'investiture de Donald Trump, les
inquiétudes sur la politique monétaire de la Fed et l'évolution
du yuan comme autant de catalyseurs.
    "Mais structurellement, nous restons haussiers pour les
trimestres à venir", ajoutent-ils. 
    Signe de l'appétit pour le risque des investisseurs, les
fonds investis en or ont subi une huitième semaine consécutive
de rachats, la plus longue période de dégagements en trois ans.
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 4        2017
                           janvier       
 Actions                    +5,52          +5,52
                                         
 Obligataires               +6,25          +6,25
                                         
 Monétaires                +31,76          +31,76
                                         
 Matières premières         -0,21          -0,21
                                         
 

 (Marc Joanny, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below