6 janvier 2017 / 14:55 / il y a 7 mois

Wall Street hésite à l'ouverture après les chiffres de l'emploi

NEW YORK, 6 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert vendredi sur une note hésitante après la publication des chiffres de l'emploi pour le mois de décembre qui montrent un ralentissement des créations de postes aux Etats-Unis mais une hausse des salaires.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 42,91 points, soit 0,22%, à 19.856,38 après avoir déjà clôturé jeudi dans le rouge pour la première fois en 2017. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,08% à 2.267,22 points mais le Nasdaq Composite avance de 0,13% à 5.495,11 points après sa clôture record mercredi.

Les futures sur indices new-yorkais avaient pourtant basculé dans le vert et prédisaient une ouverture en hausse juste après la publication des chiffres de l'emploi.

Quelque 156.000 emplois non-agricoles ont été créés le mois dernier aux Etats-Unis, mais le rebond des salaires donne à penser que le marché du travail reste dynamique, ce qui pourrait annoncer une accélération de la croissance économique et favoriser des relèvements de taux de la part de la Réserve fédérale.

Cette statistique s'ajoute à d'autres indicateurs montrant la robustesse de l'économie américaine comme l'indice ISM des services publié mercredi, la croissance manufacturière et les bons chiffres du marché automobile américain en 2016.

Le dollar s'est nettement raffermi après sa publication.

Aux valeurs, le groupe de prêt-à-porter Gap profite de ses bons résultats pour le mois de décembre pour gagner 2,8%. .

J.C. Penney chute de près de 5%. La chaîne de distribution a annoncé un repli de 0,8% de ses ventes à magasins comparables en novembre et décembre.

Le numéro un mondial des médicaments génériques Teva est également sanctionné sur ses résultats avec un repli de 3,4%.

Toujours dans la pharmacie, Amgen et Regeneron connaissent des fortunes diverses avec un gain de près de 5% pour le premier et une perte de même ampleur pour le second. Une juge fédérale américaine a prononcé jeudi une interdiction des ventes de l'anti-cholestérol Praluent commercialisé par Sanofi (-3,06%) et Regeneron Pharmaceuticals, répondant ainsi à la demande d'Amgen qui les accuse de violation de brevets..

Dans l'automobile, Fiat Chrysler bondit de 4% à New York à la faveur d'un relèvement de recommandation et d'objectif de cours.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Yashaswini Swamynathan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below