5 janvier 2017 / 11:36 / dans 9 mois

BOURSE-Airbus, Zodiac, Dassault montent, JPMorgan positif sur l'aéronautique

PARIS, 5 janvier (Reuters) - Airbus, Dassault Aviation et Zodiac avancent jeudi en Bourse, les trois groupes aéronautiques profitant d‘une note optimiste de JPMorgan quant à l‘amélioration du secteur en 2017.

A 12h28, l‘action Airbus gagne 2,4% à 64,92 euros, deuxième plus forte progression du CAC 40. Zodiac prend 3,47% à 22,785 euros et Dassault Aviation 1,52% à 1.116,85 euros.

D‘après l‘analyste David H. Perry, 2017 devrait être une année de “répit” pour le secteur du transport aérien grâce à l‘amélioration de la conjoncture économique, bien que certaines compagnies pourraient abaisser leurs perspectives de bénéfices et reporter leurs livraisons comme beaucoup l‘avaient déjà fait en 2016.

La hausse du dollar face à l‘euro et le sterling en fin d‘année est en outre positive pour les bénéfices des groupes d‘aéronautique civile, estime-t-il.

Concernant Airbus, JPMorgan table sur une hausse annuelle moyenne de 6,6% des livraisons d‘avions civils, soutenue par un important carnet de commandes entre la fin 2016 et la fin 2019. L‘année 2017 devrait être cependant délicate pour Airbus qui devra gérer à la fois l‘entrée en service de l‘A330neo et de l‘A350-1000 et les hausses de production de l‘A320neo et de l‘A350-900, précise l‘intermédiaire.

JPMorgan porte sa recommandation sur le titre à “neutre” (contre sous-pondérer) avec un objectif de cours à 68 euros (contre 55 euros).

Sur Dassault Aviation, JPMorgan relève son conseil à “surpondérer” (contre neutre) avec un objectif de cours à 1.260 euros (1.100 euros auparavant). L‘analyste prévoit une croissance organique annuelle moyenne de 14% entre la fin 2016 et la fin 2019, grâce aux livraisons de l‘avion de combat Rafale à l‘Inde, au Qatar et à l‘Egypte.

Quant à Zodiac, qui a accumulé dix “profit warnings” depuis septembre 2014 en raison de retards de livraisons d‘équipements de cabines, il devrait bénéficier du nombre élevé de gros porteurs en cours de construction et de la hausse des dépenses des compagnies pour aménager les cabines de ce type d‘avions.

Le groupe, estime l‘analyste, devrait également largement bénéficier de l‘appréciation du dollar face à l‘euro et semble confiant dans l‘amélioration de sa marge d‘Ebita grâce à la résolution de ses problèmes de production.

Le broker relève son conseil à “surpondérer” (contre neutre) avec un objectif de cours de 25,5 euros (contre 22 euros). (Laetitia Volga, édité par Cyril Altmeyer)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below