5 janvier 2017 / 09:25 / il y a 8 mois

Toshiba espère obtenir le soutien de ses créanciers

par Makiko Yamazaki et Taiga Uranaka

TOKYO, 5 janvier (Reuters) - Le président de Toshiba a exprimé jeudi l'espoir que le conglomérat japonais obtiendrait dans les semaines à venir le soutien de ses créanciers alors qu'il s'apprête à inscrire dans ses comptes des charges de dépréciation de plusieurs milliards de dollars.

Toshiba, qui se remet à peine d'un scandale comptable qui lui a coûté 1,3 milliard de dollars en 2015, a de nouveau provoqué en décembre la stupeur des investisseurs en annonçant des dépassements de coûts au sein de CB&I Stone & Webster, un spécialiste de l'énergie nucléaire racheté en 2015 au groupe américain Chicago Bridge & Iron (CBI).

Ces dépassements pourraient l'obliger à passer des charges de quatre milliards de dollars.

Le conglomérat doit désormais obtenir le soutien de ses créanciers, en particulier Sumitomo Mitsui Financial Group (SMFG) et Mizuho Financial Group, avant de définir l'ampleur de ses dépréciations comptables.

Des sources proches du dossier ont déclaré que Toshiba devrait annoncer d'ici fin janvier aux banques concernées le montant définitif retenu pour ces dépréciations.

Toshiba a publiquement évoqué une décision à ce sujet d'ici mi-février.

"Pour le moment, on m'a dit que (les banques) continueraient à apporter leur soutien", a dit le président du groupe, Shigenori Shiga, à la presse.

Ce soutien des banques est conditionné au fait que Toshiba leur fournisse des "explications solides" au sujet de la situation actuelle et de ses plans de redressement financier, a-t-il ajouté.

Le directeur général de Toshiba, Satoshi Tsunakawa, est allé la semaine dernière à la rencontre de diverses banques, dont SMFG et Mizuho, ont dit des sources directement informées de la situation.

Certains banquiers ont exprimé leur frustration à l'égard de Toshiba, qui était censé avoir subi un examen complet de sa situation financière à la suite du scandale comptable.

"Avant que nous ne leur apportions la moindre aide financière, (Toshiba) doit faire un ménage intégral et ne plus réserver de surprises", a dit un dirigeant de l'une des banques.

Un dirigeant de l'un des principaux créanciers de Toshiba a néanmoins dit s'attendre à ce que le conglomérat obtienne au bout du compte l'appui des banques.

"En tant que l'un des principaux créanciers, nous allons fournir à Toshiba le soutien nécessaire car ses activités sont d'une grande importance pour la société", a dit ce responsable ayant requis l'anonymat.

Un porte-parole de Mizuho a refusé de s'exprimer sur le sujet et il n'a pas été possible dans l'immédiat de joindre des représentants de SMFG. (Avec Yoshiyasu Shida; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below