4 janvier 2017 / 13:07 / il y a 10 mois

Catastrophes naturelles-Les assureurs ont versé $50 mds en 2016

FRANCFORT, 4 janvier (Reuters) - Les assureurs ont versé environ 50 milliards de dollars (48 milliards d‘euros) pour des sinistres liés à des catastrophes naturelles l‘an dernier, soit près du double des 27 milliards de dollars de 2015, a annoncé mercredi le réassureur allemand Munich Re.

Les tremblements de terre au Japon et les inondations aux conséquences désastreuses en Chine - 2% seulement des pertes étant assurées - ont constitué les catastrophes naturelles les plus onéreuses de 2016. Mais l‘année écoulée est la deuxième plus faible en 30 ans en termes de mortalité liée à des catastrophes naturelles.

Quelque 125 milliards de dollars de pertes n‘étaient pas assurés.

2016 a été l‘année la plus coûteuse pour les dommages liés aux catastrophes naturelles après trois années de pertes relativement faibles, et au-dessus de la moyenne décennale de 45,1 milliards de dollars.

“Les pertes en une seule année sont évidemment aléatoires et ne peuvent être considérées comme une tendance”, a déclaré Torsten Jeworrek, membre du directoire de Munich Re. “Le pourcentage élevé de pertes non assurées, en particulier dans les pays émergents et les pays en développement, reste une préoccupation.”

Les réassureurs font office de soutien financier aux compagnies d‘assurance, en payant une partie des indemnisations réclamées en cas de catastrophe naturelle en échange d‘une partie des primes.

Une baisse des catastrophes naturelles a donc un impact sur les primes que versent les assureurs aux réassureurs.

Deux tremblements de terre sur l‘île de Kyushu, au sud du Japon, ont causé des pertes totales évaluées à 31 milliards de dollars, tandis que les inondations en Chine en juin et juillet ont entraîné des pertes de 20 milliards de dollars.

En 2016, l‘Amérique du Nord a été touchée par plus de catastrophes naturelles que n‘importe quelle année depuis 1980, avec des pertes totalisant 10,2 milliards de dollars et l‘ouragan Matthew constitue l‘événement le plus grave. (Georgina Prodhan et Maria Sheahan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below