29 décembre 2016 / 05:04 / dans 9 mois

RPT-Wall Street termine dans le rouge, le rally s'essouffle

* Promesses de ventes de logements à son plus bas en 10 mois

* Boeing recule après l‘annulation d‘une commande de Delta

* Nvidia chute à la suite d‘un commentaire de Citron Research

* Le Dow Jones perd 0,56%, le S&P-500 0,84%, le Nasdaq 0,89% (Répétition sans changement d‘une dépêche publiée mercredi soir)

par Rodrigo Campos

NEW YORK, 29 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse mercredi, victime de prises de profits dans un marché qui reste calme en l‘absence de nombreux investisseurs entre Noël et le Nouvel An.

La tendance a été aussi alourdie par des promesses de vente de logements décevantes en novembre, au plus bas en près d‘un an, signe que la remontée des taux d‘intérêt pourrait commencer à peser sur le marché immobilier américain.

L‘indice Dow Jones a cédé 111,36 points, soit 0,56%, à 19.833,68 points, après avoir été à moins de 20 points de la barre des 20.000 en début de séance. Le S&P-500, plus large, a perdu 18,96 points, soit 0,84%, sa plus forte baisse depuis le 11 octobre, à 2.249,92. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 48,89 points (-0,89%) à 5.438,56.

“On dirait un petit courant de prises de bénéfices après le fort mouvement de hausse, ce qui est parfaitement sain pour les marchés”, commente Adam Sarhan chez 50 Park Investments.

“Le fait que le Dow n‘ait pas encore franchi les 20.000 montre que les investisseurs engrangent leurs plus-values.”

Les valeurs américaines ont eu le vent en poupe depuis l‘élection de Donald Trump qui a promis de mener une politique de relance et de dérégulation susceptible de profiter notamment au secteur industriel et aux banques. Le rally a aussi été alimenté par une série de bons indicateurs de conjoncture.

Le Dow Jones, le premier des trois grands indices à bénéficier du rally post-électoral, est en passe de réaliser sa meilleure performance annuelle depuis 2013. Quant au S&P-500, il devrait afficher une progression d‘environ 10% sur l‘année, après avoir accusé un recul de 0,7% en 2015.

Tous les secteurs ont accusé de légers replis mercredi.

L‘API FAIT RETOMBER LE BARIL

Les pertes de Caterpillar (-1,48%) et de Boeing (-0,88%) ont pesé sur le Dow. Boeing a souffert de l‘annonce par Delta Air Lines de l‘annulation d‘une commande de 18 Dreamliners pour un montant de quatre milliards de dollars.

Aux valeurs technologiques, Qualcomm a cédé 2,23%. Les autorités sud-coréennes de la concurrence lui ont infligé une amende de 1.030 milliards de wons (817 mlns d‘euros) pour des pratiques commerciales jugées déloyales.

Nvidia a perdu 6,88% à 109,25 dollars, plus gros contributeur au repli du S&P-500, après un message sur Twitter du spécialiste des ventes à découvert Citron Research disant que le concepteur de puces graphiques pour PC retomberait vers 90 dollars en 2017. Le titre a pris 62% depuis le 10 novembre.

Ailleurs, le fabricant de sacs à main et d‘accessoires Kate Spade a bondi de 23,09% après une information du Wall Street Journal selon laquelle la société envisagerait de se vendre et cherchait un éventuel acquéreur. Aucun commentaire n‘a pu être obtenu dans l‘immédiat auprès de la société.

Dans le secteur de la santé, Anthera Pharmaceuticals a chuté de 63% après l‘échec d‘un essai clinique.

Environ 4,82 milliards de titres ont changé de mains sur les marchés américains, un montant nettement inférieur à la moyenne de 7,2 milliards des 20 dernières séances. Le volume quotidien moyen cette semaine est de cinq milliards jusqu‘à présent.

Sur le marché des changes, le dollar monte en perspective de nouvelles hausses de taux de la Réserve fédérale l‘an prochain dans un contexte de reprise de la croissance et de l‘inflation favorisée par la politique de relance annoncée par Donald Trump.

Le rendement de l‘obligation du Trésor américain à 10 ans a baissé mais les inquiétudes en Europe sur la santé des banques italiennes a creusé l‘écart avec celui du Bund allemand qui a touché un creux de sept semaines.

Les cours du pétrole ont terminé en hausse sur le marché new-yorkais pour la quatrième séance d‘affilée, près de leurs plus hauts niveaux depuis mi-2015. Mais ils se sont retournés à la baisse après la publication de chiffres de l‘association professionnelle American Petroleum Institute (API) qui ont fait état d‘une hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis. (Avec Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below