27 décembre 2016 / 12:53 / dans 10 mois

LEAD 1-Une seule offre en Corée du Sud pour la reprise de STX France

(Actualisé avec commentaire du secrétariat d‘Etat français à l‘Industrie)

SEOUL, 27 décembre (Reuters) - Seul un candidat au rachat des chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a soumis une offre au tribunal de Corée du Sud chargé du dossier, a-t-on appris mardi auprès d‘un porte-parole de cette juridiction.

L‘identité de ce repreneur potentiel de STX France, dont les carnets de commandes sont pleins, n‘a pas été dévoilée.

A l‘origine, quatre possibles acheteurs avaient manifesté leur intérêt pour la reprise de tout ou partie de STX Offshore & Shipbuilding Co Ltd, le groupe sud-coréen en redressement judiciaire propriétaire à 66% des chantiers de Saint-Nazaire.

Parmi ces offres se trouvaient “au moins deux européennes”, avait dit le mois dernier à Reuters le secrétaire d‘Etat français à l‘Industrie, Christophe Sirugue.

Ces deux offres européennes émanaient vraisemblablement de l‘italien Fincantieri et d‘un consortium conduit par le néerlandais Damen, auxquels devait s‘associer dans les deux cas le constructeur naval militaire français DCNS.

Le secrétariat d‘Etat français à l‘Industrie a précisé à Reuters qu‘il ne comptait pas communiquer sur le sujet avant le 3 janvier, date à partir de laquelle la justice sud-coréenne pourrait faire connaître sa décision. (Joyce Lee, avec Simon Carraud et Myriam Rivet à Paris, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below