23 décembre 2016 / 07:52 / il y a 8 mois

France-La croissance du 3e trimestre confirmée à +0,2%

PARIS, 23 décembre (Reuters) - La croissance de l'économie
française a bien rebondi de 0,2% au troisième trimestre après
son trou d'air de -0,1% au printemps, mais l'acquis de
croissance pour 2016 a été légèrement abaissé, selon les données
publiées vendredi par l'Insee. 
    L'acquis de croissance pour 2016, à savoir l'évolution du
produit intérieur brut (PIB) sur l'ensemble de l'année si la
croissance du dernier trimestre était nulle, se situe désormais
à 1,0% au 30 septembre, alors que l'institut l'évaluait
jusqu'ici à 1,1%.
    L'Insee prévoit que la croissance 2016 atteigne 1,2%, comme
en 2015 alors que le gouvernement a abaissé le mois
dernier sa prévision à 1,4%, contre 1,5% précédemment.
 
    Mais cet objectif semble également optimiste au regard des
prévisions de la Banque de France et des organisations
internationales (OCDE, FMI et Commission européenne), qui
oscillent entre 1,2% et 1,3%. 
    Par rapport à la deuxième estimation publiée fin novembre,
l'Insee a révisé en légère hausse la contribution à la
croissance de la demande intérieure (+0,2 point contre +0,1) et
a revu en légère baisse celle de la variation des stocks des
entreprises (+0,6 point contre 0,7). La contribution négative du
commerce extérieur a en revanche été confirmée, à -0,6 point.   
    Plus précisément, les dépenses de consommation des ménages,
traditionnel moteur de l'économie française, initialement
annoncées stables, ont finalement affiché une très légère
progression de 0,1% au troisième trimestre, après leur
stagnation du trimestre précédent.   
    A l'inverse, l'investissement des entreprises s'est
stabilisé (0,0%) alors qu'il avait dans un premier temps été
annoncé en recul de 0,1%.    
    Le pouvoir d'achat des ménages a connu une nette
accélération, affichant une progression de 0,6% au troisième
trimestre après une hausse de 0,2% au deuxième trimestre et leur
taux d'épargne a progressé de 0,4 points à 14,9%.
    Le taux de marges des entreprises est quant à lui resté
stable par rapport au trimestre précédent, à 31,5%.
    L'Insee fait état d'autre part d'un déficit des
administrations publiques atteignant 3,5% du PIB au troisième
trimestre, en hausse de 0,3 point par rapport à la fin du
deuxième trimestre. Le gouvernement a pour objectif de le
ramener à 3,3% du PIB en fin d'année. 
        
    Statistiques détaillées sur le site de l'Insee : 
    bit.ly/2hOEbUL
    
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below