22 décembre 2016 / 02:43 / dans 9 mois

Le budget japonais fixe des dépenses record, table sur le yen faible

TOKYO, 22 décembre (Reuters) - Le gouvernement japonais a adopté jeudi son projet de budget pour l‘année fiscale 2017/2018 qui prévoit 97.500 milliards de yens (795 milliards d‘euros environ) de dépenses, en hausse de 0,8%, et table sur la faiblesse du yen et des taux d‘intérêt pour limiter l‘endettement public.

Le ministère des Finances a expliqué que l‘objectif était de relancer l‘économie et d‘atteindre les objectifs de consolidation budgétaire - le Premier ministre Shinzo Abe veut que le Japon dégage un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) d‘ici 2020.

Mais des analystes estiment qu‘il faudra aller plus loin dans la réforme des dépenses publiques pour tenir cet objectif ambitieux.

“Nous ne pourrons pas compter indéfiniment sur la faiblesse du yen”, explique Takuya Hoshino, économiste au Dai-ichi Life Research Institute. “Pour équilibrer le budget, nous devons revoir nos dépenses par une réforme de la protection sociale qui pourrait être douloureuse pour les catégories les plus âgées”, poursuit-il.

Le gouvernement envisage de réduire ses émissions d‘obligations sous l‘objectif initialement fixé à 34.430 milliards de yens (280 milliards d‘euros environ). Mais cette réduction suppose de meilleures rentrées fiscales, le gouvernement espérant que la faiblesse du yen va profiter aux bénéfices des entreprises et donc alimenter l‘impôt sur les sociétés.

Le projet se fonde sur une hypothèse de croissance réelle de 1,5% du produit intérieur brut, plus optimiste que les projections des économistes.

“Le gouvernement Abe ne mène pas une politique d‘austérité mais vise à équilibrer (le budget) par une expansion de notre économie”, a déclaré à la presse le ministre des Finances, Taro Aso.

Dans le contexte d‘accroissement de la puissance militaire chinoise et d‘escalade de la menace nord-coréenne, le projet prévoit notamment une augmentation des dépenses de défense à des niveaux record, avec un accroissement de 1,4% à 5.130 milliards de yens (environ 42 milliards d‘euros). (Tetsushi Kajimoto; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below