21 décembre 2016 / 19:16 / il y a un an

Grèce-Les créanciers de la zone euro confiants sur une solution

BRUXELLES, 21 décembre (Reuters) - Les créanciers de la zone euro de la Grèce sont confiants au sujet de la possibilité de trouver rapidement une solution permettant la réactivation des mesures à court terme d‘allègement du fardeau de la dette de la Grèce, suspendues après la décision surprise d‘Athènes de verser une prime de Noël aux retraités les plus pauvres.

Selon des sources de la zone euro, les créanciers de la Grèce “travaillent de manière constructive avec les institutions et les autorités grecques en vue de trouver une solution par rapport à la mise en oeuvre des mesures à court terme sur la dette.”

“Nous sommes confiants de voir tout ceci être finalisé rapidement”, a ajouté la source mercredi.

Il y a une semaine, le Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d‘aide financière de la zone euro a suspendu la mise en oeuvre des mesures à court terme d‘allègement du fardeau de la dette de la Grèce après l‘annonce par le gouvernement grec de son intention de distribuer cette prime de Noël en décembre.

Les ministres des Finances de la zone euro avaient entériné le 5 décembre cet accord. Mais, trois jours plus tard, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a annoncé la prime de Noël, sans avoir consulté les créanciers du pays.

Samedi, Alexis Tsipras avait affirmé qu‘il était temps que les créanciers de la Grèce comprennent que son pays avaient consenti suffisamment de sacrifices pour résoudre la crise de sa dette souveraine.

Les diplomates traitant du plan d‘aide de 86 milliards d‘euros à la Grèce, le troisième du genre depuis 2010, n‘ont pas prévu de se réunir à nouveau dans les jours à venir, a ajouté la source, sans préciser si l‘accord évoqué était susceptible d‘intervenir encore cette année ou s‘il fallait attendre janvier.

Ce mercredi, la Grèce et les négociateurs de la zone euro ont discuté des garanties qu‘Athènes pouvait offrir pour assurer à ses créanciers que cette prime de Noël était une mesure exceptionnelle, qui n‘aurait pas de suites, ont dit à Reuters des responsables de deux parties.

Le tout est maintenant de savoir qui va faire le premier pas, les créanciers de la zone euro emmenés par l‘Allemagne demandant des engagements écrits de la Grèce avant la réactivation des mesures d‘allègement de la dette, a dit un responsable de la zone euro. (Francesco Guarascio et Tom Koerkemaier à Bruxelles, Renee Maltezou à Athènes, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below